Accueil - CHR/Collectivités - Avec 4GoodFood, Costa croisières entend réduire le gaspillage à bord de ses navires

Avec 4GoodFood, Costa croisières entend réduire le gaspillage à bord de ses navires

Avec 4GoodFood, Costa croisières entend réduire le gaspillage à bord de ses navires

Costa Croisières vient de dévoiler son nouveau programme 4GoodFood dont l’objectif est de réduire de moitié le gaspillage alimentaire à bord de ses navires d’ici 2020.

L’expérience culinaire est un élément clé de la croisière et les chiffres sont assez stupéfiants : quelque 54 millions de repas par an sont préparés à bord des navires membres de la flotte Costa. Pour lutter contre le gaspillage inévitable avec de tels volumes, Costa a décidé de revoir tous ses process de restauration en impliquant à la fois les membres de l’équipage mais également les passagers. Le programme 4GoodFood était en test sur le Costa Diadema depuis 2016 et il est désormais déployé sur l’intégralité de la flotte car il a donné des résultats impressionnants : une réduction de plus de 50% du gaspillage alimentaire sur 11 mois, soit une économie estimée de 1189 tonnes de CO2 ( l’équivalent de 231 véhicules sur une année). Costa avait déterminé que 216 gr de nourriture par repas et par personne étaient gaspillés avant le lancement de son programme.

4GoodFood en détail

Le programme qui implique des partenaires italiens et internationaux* s’articule en 5 points :

  1. Réinventer l’expérience alimentaire dans une optique de durabilité

Grâce à la synergie créée avec son université partenaire, l’Université des sciences gastronomiques de Pollenzo, Costa Croisières a revu sa sélection de produits alimentaires et de vins en référençant exclusivement des produits et des ingrédients de qualité et de saison. Costa s’est particulièrement intéressé à son service buffet. Le croisiériste a par exemple introduit des nouveaux plats, notamment végétariens ou à base de protéines végétales (légumes mais aussi céréales moins connues), ainsi que la création d’un « coin crudités » riche en fruits, en légumes et en graines. En parallèle, la formation et l’implication des membres de l’équipage ainsi qu’une communication spécifique visant à informer et à sensibiliser les passagers ont été mises en place.

  1. Moins de gaspillage pendant la préparation

Costa Croisières a établi un partenariat avec la startup Winnow qui a développé un compteur intelligent capable d’analyser et de quantifier la quantité de nourriture jetée au cours de la préparation des repas. Une cartographie du gaspillage durant les phases de transformation et de préparation des aliments a ensuite été réalisée. Chaque endroit stratégique des cuisines a été équipé avec cette balance/compteur et toutes les quantités jetées à la poubelle ont été pesées. Chaque catégorie de nourriture a été analysée et il a été possible de déterminer le niveau de gaspillage à chaque étape du processus de préparation des aliments, en prenant en compte : les surplus dont la date de péremption était dépassée, les aliments – épluchures de fruits et de légumes par exemple – jetés au cours de la préparation, les erreurs commises en cuisine lors de la cuisson, la nourriture préparée mais non servie ou non consommée, etc. Les données recueillies et analysées ont ensuite permis de repenser la préparation des aliments et de déterminer les actions à mettre en œuvre pour former et impliquer les membres de l’équipage travaillant dans les cuisines et dans les restaurants.

  1. Consommation responsable : implication et sensibilisation des passagers

Pour sensibiliser les passagers, Costa a mis en place une campagne de communication baptisée Taste don’t Waste [« Goûtez, ne gaspillez pas »], une incitation à une consommation responsable. Les informations communiquées aux passagers (via divers outils et canaux) visent non seulement à promouvoir les avantages d’une alimentation et d’un mode de vie équilibrés mais aussi à leur faire passer des messages essentiels afin de leur montrer qu’ils ont un rôle à jouer en tant que consommateurs avertis et consciencieux et de les encourager à adopter un comportement responsable et à s’impliquer de façon pro-active.

  1. Récupération et gestion des surplus alimentaires

En Italie comme en France, il est désormais possible de récupérer les restes alimentaires pour les distribuer gratuitement aux associations qui en ont besoin. En collaboration avec la banque alimentaire Fondazione Banco Alimentare, Costa a mis sur pied un programme de don des surplus alimentaires, une première mondiale pour le secteur. Les repas « prêts à consommer » préparés à bord mais n’ayant pas été servis dans les restaurants du navire sont tous récupérés. Costa Croisières a été obligé de créer de nouvelles procédures pour livrer ces repas en concertation avec les services douaniers ainsi qu’avec l’Agence frontalière de santé et de sécurité publiques. Cette redistribution gratuite se déroule actuellement à bord du Costa Diadema dans le port de Savone (avec pour bénéficiaire, depuis le 15 juillet 2017, la Fondazione l’Ancora, qui vient en aide aux jeunes défavorisés) et dans le port de Civitavecchia (où, depuis décembre dernier, les surplus alimentaires sont distribués à La Repubblica dei Ragazzi, une communauté résidentielle locale de familles d’accueil qui aide, éduque et forme les jeunes en difficulté). Depuis la mise en œuvre de ce programme, 14 000 portions alimentaires ont été offertes aux personnes dans le besoin et, grâce au réseau dont bénéficie la Banco Alimentare, il est prévu d’amplifier l’opération en incluant d’autres ports italiens (Palerme, Bari et Venise) et méditerranéens (Marseille, Barcelone et Athènes.).

  1. Rendre à la communauté les ressources qu’on lui a empruntées

Le concept de participation proactive fait également partie intégrante du projet de réduction du gaspillage alimentaire. Costa Croisières va donc soutenir le réseau de potagers africains parrainé par la Slow Food Foundation for Biodiversity. Pour sa première contribution, Costa finance la création de 50 potagers au Mozambique, en Afrique du Sud et en Tanzanie.

A l’issue de la présentation du programme 4GoodFood, Neil Palomba, président de Costa Croisières a souligné que :
« … ce programme est sans précédent dans la navigation mondiale : grâce à lui, nous avons l’intention de réduire de moitié le gaspillage alimentaire de nos navires d’ici 2020, dix ans avant la date limite fixée par l’Agenda 2030 des Nations Unies. Nous avons établi un modèle pour l’industrie en favorisant un modèle de préparation et de consommation des aliments à bord plus durable, sans compromettre la qualité de l’expérience de croisière. Mais l’aspect le plus important – et c’est l’une de nos principales priorités – est que ce projet mobilisera environ deux millions de visiteurs par an ainsi que nos 19 000 membres d’équipage, ce qui signifie qu’il y aura également un impact positif à terre ».

* La Fondazione Banco Alimentare ONLUS, Cittadinanzattiva, la Fondation Slow Food pour la Biodiversité, l’Université des Sciences gastronomiques de Pollenzo et la société Winnow sont les partenaires du programme 4GoodFood.

Nelly Rioux