Accueil - CHR/Collectivités - Des Assises de l’Hôtellerie-Restauration pour remplacer l’espace Transgourmet à EquipHotel

Des Assises de l’Hôtellerie-Restauration pour remplacer l’espace Transgourmet à EquipHotel

8 juillet 2020
Des Assises de l’Hôtellerie-Restauration pour remplacer l’espace Transgourmet à EquipHotel

En annonçant accueillir pour la première fois, les Assises de l’hôtellerie-restauration, EquipHotel s’est bien gardé de préciser que l’événement allait s’installer en lieu et place de l’espace Transgourmet qui accueillait jusque-là avec chaque édition près d’une centaine d’exposants Food représentant plus de 300 marques dédiées au Foodservice. Le distributeur reste néanmoins partenaire.

« La décision a été difficile à prendre mais il est exact que nous ne serons pas présents à EquipHotel cette année sur l’espace que nous occupions depuis 2010 » confirme Gaelle Kerrec, responsable communication & digital chez Transgourmet. « Le Covid est passé par là et nous avons d’autres priorités aujourd’hui » poursuit-elle mais « ce n’est pas de gaieté de cœur que nous pris cette décision ».
Ce sont donc environ 5800 m2 qui se libèrent au cœur du Hall 7-2 et qui, à priori, devraient se transformer en une immense Agora qui recevra les premières Assises de l’hôtellerie-restauration organisées en partenariat avec l’UMIH, le GNI et Transgourmet, ce dernier souhaitant continuer à soutenir le salon.
Le programme précis des Assises n’est pas défini pour le moment, les réunions de travail venant de démarrer mais l’organisateur promet qu’elles permettront aux professionnels « d’imaginer demain », « de changer de cap » et « de se mobiliser pour continuer ». Des formules qui montrent la difficulté pour les organisateurs de salon à construire des événements dans le contexte économique actuel rempli d’incertitudes.
Reste que l’espace Transgourmet a toujours drainé depuis 2010 un grand nombre de visiteurs, grâce à des démonstrations permanentes et des pôles attractifs, ce qui était aussi un atout pour les exposants du secteur Equipement – de moins en moins nombreux au fil des ans il faut le reconnaître – situé à proximité qui avaient apprécié les retombées de la dernière édition. Quant aux marques de l’agroalimentaire, elles risquent fort de déclarer forfait. N’oublions pas que c’est le concept Transgourmet qui les avaient fait revenir sur ce salon en 2010. Or, l’alliance logique Food et Equipement avait permis de séduire de nombreux visiteurs.
Il reste à former le vœu qu’Equiphotel parvienne à réinventer cette édition 2020 grâce au professionnalisme et à la créativité de ses partenaires et de ses équipes. A défaut, la chute pourrait être rude…

Nelly Rioux