Accueil - CHR/Collectivités - Cantines scolaires : selon une étude*, le regard des français et des parents a changé

Cantines scolaires : selon une étude*, le regard des français et des parents a changé

21 septembre 2021
Cantines scolaires : selon une étude*, le regard des français et des parents a changé

Une étude exclusive Elabe pour Sodexo éclaire sur le regard porté par les Français et les parents sur les cantines scolaires. La restauration scolaire s’impose comme un acteur incontournable du bien manger mais aussi comme un environnement dont la dimension sociale et éducative contribue au développement de l’enfant.

Ces résultats vont faire plaisir au législateur puisqu’ils vont dans le sens de la loi EGalim !
En effet, l’étude commanditée par Sodexo à Elabe montre que pour 63% des parents, la qualité des repas servis dans les cantines scolaires s’est améliorée depuis dix ans. Cette perception positive est à mettre en lien avec l’équilibre nutritionnel proposé par la cantine scolaire. Plus de deux tiers des parents considèrent que les enfants mangent plus équilibré à la cantine qu’à la maison (pour 37%) ou que ces deux moments alimentaires sont équivalents (32%).

La reconnaissance de la qualité nutritionnelle proposée est d’autant plus marquante que le niveau d’exigence des Français à l’égard de la cantine est très élevé. Les dimensions nutritionnelles et qualitatives des repas sont les deux critères les plus importants pour près d’un parent sur deux. 51% des parents placent l’équilibre nutritionnel des menus comme critère N°1 tandis que 48% préfèrent la qualité des produits proposés. Pour 47% des parents, l’hygiène, le respect des normes sanitaires est aussi un critère important.

Une meilleure information sur l’origine des produits (69%), ainsi qu’une adaptation encore plus grande aux goûts des enfants (55%) sont les attentes de progrès les plus fortes exprimées par les parents.

La restauration scolaire, un acteur social, économique et éducatif

La cantine est perçue comme un acteur fondamentalement social au cœur de la réalisation de l’enfant et de la promotion des valeurs de la société. Plus de sept Français et parents sur dix reconnaissent à la cantine scolaire sa dimension égalitaire, sa contribution à l’autonomie des enfants et sa capacité à satisfaire leurs besoins nutritionnels (respectivement 73%, 74% et 72% des Français et 74%, 73% et 73% des parents).

La cantine scolaire est aussi pour 66% des parents un lieu privilégié de brassage social et culturel. Ainsi, une nette majorité de Français plébiscite la cantine scolaire pour son rôle social assurant à tous les enfants, quel que soit leur milieu, un égal accès à une alimentation de qualité et le partage d’une même culture culinaire.

Les parents valorisent par ailleurs le rôle de la restauration scolaire dans l’éducation au bien manger et la découverte de nouvelles saveurs pour respectivement 67% et 65% d’entre eux.

Le rôle positif de la cantine scolaire dépasse pour les Français et les parents les murs de l’école. Son impact est largement reconnu en matière économique : 60% des Français soulignent le fort impact de la restauration scolaire dans le soutien à l’emploi local et 57% des parents dans le développement des filières agricoles locales et de qualité.

Enfin, sur le plan de la responsabilité environnementale, 59% des parents estiment que la cantine scolaire a un fort impact sur la lutte contre le gaspillage alimentaire et 55% des parents font un constat similaire pour le développement d’une agriculture respectueuse de l’environnement. La restauration scolaire est donc perçue comme un acteur capable de répondre de manière positive aux attentes nouvelles des Français liées à la promotion des produits locaux de qualité et au respect de l’environnement.

Les Français reconnaissent et apprécient les initiatives de la restauration scolaire

Les partenariats avec les producteurs locaux est l’initiative la plus connue des parents (77%) et aussi celle jugée la plus importante par 96% d’entre eux. Les initiatives sur la conception des menus avec des experts en diététique et en nutrition ou celles pour lutter contre le gaspillage alimentaire reçoivent également un écho positif démontrant leur adéquation avec les attentes des Français.

Six initiatives jugées importantes sont cependant moins connues par les parents dont celle relative à la distribution des invendus alimentaires à des associations dont seuls 51% des parents ont entendu parler alors qu’ils sont 89% à la juger importante. C’est aussi le cas pour l’initiative sur la promotion du bien-être animal (55% des parents en ont entendu parler et 82% la jugent importante) ou l’insertion professionnelle de personnes éloignées de l’emploi (56% des parents en ont entendu parler et 81% la jugent importante). La proposition d’alternatives végétariennes est plus connue (73% des Français et 72% des parents) qu’elle n’est jugée importante (57% des Français et 58% des parents).

Par ailleurs, les parents montrent un intérêt pour l’utilisation des nouvelles technologies et du digital comme relais d’information notamment sur les menus proposés et comme vecteur de lutte contre le gaspillage alimentaire pour 61% d’entre eux.

* »Les Français et les cantines scolaires » Etude Elabe pour Sodexo, réalisée du 24 au 29 juin 2021 auprès de deux échantillons : un échantillon de 1002 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence ; un suréchantillon de 500 parents pour un total de 770 parents interrogés, ayant au moins un enfant se restaurant a minima une fois par semaine à la cantine scolaire.

La rédaction