Accueil - CHR/Collectivités - Dernière minute : le salon Restau’Co interdit par la Préfecture de police de Paris

Dernière minute : le salon Restau’Co interdit par la Préfecture de police de Paris

7 octobre 2020
Dernière minute : le salon Restau’Co interdit par la Préfecture de police de Paris

Les organisateurs ont croisé les doigts jusqu’à ce soir… Hélas, les dernières annonces ont eu raison de leur pugnacité ! Le salon Restau’Co, à son tour, jette l’éponge et donne rendez-vous à ses visiteurs et à ses exposants l’année prochaine…

Communiqué de presse de Restau’Co

LA PRÉFECTURE INTERDIT LA TENUE DU SALON RESTAU’CO DU 13 OCTOBRE 2020.

LE SALON EST REPORTÉ AU 14 AVRIL 2021

Le réseau Restau’Co prend acte de l’arrêté de la Préfecture de Police de Paris interdisant la tenue des salons professionnels à Paris, tout en affichant son incompréhension.
« C’est avec stupéfaction que Restau’Co a appris l’interdiction des salons professionnels. Depuis des semaines, nous avons en effet tout mis en oeuvre pour rester sous la jauge de 1 000, en respectant strictement les protocoles sanitaires et gestes barrières. Nous ne comprenons pas aujourd’hui ce qui oblige à interdire les salons, quand d’autres lieux publics restent ouverts », déclare Marie-Cécile Rollin, directrice du réseau Restau’Co.
Pour Restau’Co, ce « couperet » est d’autant plus difficile à comprendre que la profession est totalement engagée dans le plan de relance, conformément aux attentes formulées par le gouvernement. Au-delà des incidences de cette interdiction pour les exposants et toutes les parties impliquées dans l’organisation, c’est un vrai coup au moral porté à l’ensemble de la restauration collective en gestion directe.
En dépit de ce coup dur, le réseau entend rester proche de l’ensemble des acteurs de la filière. Il continuera à valoriser l’ensemble du travail effectué pour assurer une alimentation saine et durable pour tous, du producteur à l’assiette du convive. L’ensemble du réseau Restau’Co tient à remercier les exposants et les prestataires pour
leur confiance et leur investissement « .

La rédaction