Accueil - CHR/Collectivités, Réglementations/Formations - En 2016, les biodéchets toujours en point de mire

En 2016, les biodéchets toujours en point de mire

11 janvier 2016
En 2016, les biodéchets toujours en point de mire

Depuis le 1er janvier, les cuisines des restaurants et laboratoires qui produisent plus de 10 tonnes par an de biodéchets et 60 litres d’huile usagée par an sont considérés comme des « gros producteurs » et doivent collecter et revaloriser ces déchets eux-mêmes ou via un prestataire.

Selon notre confrère www.restauration21.fr : « si la cuisine produit moins de 10 tonnes par an, la loi de transition énergétique pour la croissance verte (publiée le 17 août 2015 au JO) programme le développement du tri à la source des déchets organiques et sa généralisation auprès de « tous les producteurs avant 2025 « . Cette loi permettra que « chaque citoyen ait à sa disposition une solution lui permettant de ne pas jeter ses biodéchets dans les ordures ménagères résiduelles, afin que ceux-ci ne soient plus éliminés mais valorisés ». Des solutions techniques de compostage de proximité ou de collecte séparée sont définies par les collectivités territoriales ainsi que le rythme de déploiement sur le territoire (article 70). De fait, si les ménages sont concernés, tous les restaurateurs qui produisent moins de 10 tonnes par an seront aussi impactés ».

Alors en 2016, gros producteur ou pas, les biodéchets seront forcément d’actualité !

Nelly Rioux