Accueil - CHR/Collectivités - Enquête européenne sur les HFC : nouvelles baisses de prix

Enquête européenne sur les HFC : nouvelles baisses de prix

20 janvier 2020
Enquête européenne sur les HFC : nouvelles baisses de prix

Le dernier bilan de l’étude réalisée pour la France par le Citepa* à la demande de la CE indique que le 3e trimestre 2019 serait caractérisé par une offre excédentaire de fluides et une diminution des prix.

Certaines entreprises ont indiqué, qu’au 3e trimestre 2019, les clients étaient plutôt réticents à constituer des stocks. Les baisses de prix les plus fortes pour le R 404A, le R 410A et le R 134a ont été signalées au niveau du producteur (prix de vente) ou du distributeur (prix d’achat), respectivement. Les prix des HFC étaient cependant encore bien plus élevés qu’avant l’entrée en vigueur de la F-Gas. Autre conclusion : la demande d’alternatives synthétiques à faible PRG serait faible en raison de nouvelles baisses de prix des HFC conventionnels. Le prix ​​des alternatifs est resté plutôt stable, tandis que des baisses ont été enregistrées dans les prix d’achat et de vente.

À noter que 84 entreprises issues de onze États de l’UE (réponses essentiellement de la France, de l’Allemagne, de l’Italie et la Pologne) et représentant tous les niveaux de la chaîne d’approvisionnement (3 producteurs, 10 distributeurs, 28 OEM, 36 sociétés de services, 5 utilisateurs finaux et 2 autres sociétés) ont déclaré des prix d’achat et/ou de vente de HFC et de solutions de remplacement à faible PRG. Les entreprises ne déclarant pas les prix de tous les fluides mais uniquement ceux qui les concernent.

Effets de la F-Gas

Pour mémoire cette enquête déjà relayée par la Rpf vise à évaluer l’impact de la réduction progressive (phase down) sur les prix et la disponibilité des HFC, dans le but d’apporter un appui à la Commission européenne pour la mise en place et le suivi des politiques F-Gas. En effet, la Commission souhaite avoir une large vision du marché et invite donc tous les acteurs de la filière des métiers du froid à prendre part à l’étude. Le questionnaire pour le dernier trimestre 2019 (prix d’octobre à décembre) vient d’être lancé.

* Centre d’études techniques de la pollution atmosphérique et du changement climatique

La rédaction