Accueil - CHR/Collectivités - Au Gasel, Kuthe et sa filiale belge Technigel rejoignent le groupe EIMI

Au Gasel, Kuthe et sa filiale belge Technigel rejoignent le groupe EIMI

28 décembre 2018
Au Gasel, Kuthe et sa filiale belge Technigel rejoignent le groupe EIMI

Bernard Junk, actionnaire majoritaire et la famille fondatrice Kuthe viennent de céder leurs parts au groupe EIMI, spécialiste du génie climatique et électrique.

Devenu actionnaire majoritaire de la holding créée avec 5 autres associés suite au décès en 2010 de Ralph Kuthe, fils du fondateur de la société éponyme, Bernard Junk en a assuré la continuité et le développement tout en conservant son esprit familial. À la veille de ses 65 ans, Bernard Junk a souhaité garantir la pérennité de l’entreprise qui emploie 80 personnes pour qu’elle poursuive son développement, tout en conservant ses valeurs humaines développées depuis sa création.Dans cet esprit et après une longue observation, le souhait de Bernard Junk et de la famille était de se rapprocher d’une organisation répondant aux mêmes valeurs que les leurs. À ce titre, ils viennent de céder leurs parts au groupe EIMI, également une entreprise familiale. Dirigée par Sandro Nardis, fils du fondateur toujours actif à ses côtés, EIMI est spécialisée en génie climatique et électrique. Implantée sur tout le flanc Est, le Nord de la France, la région parisienne, l’Ouest, elle est présente depuis peu en Suisse Romande et dans les Alpes suite à son entrée au capital de la société Mino.

Bernard Junk devient directeur général de Kuthe Sas jusqu’à son départ en retraite envisagé d’ici deux ans environ. Cela lui permettra d’accompagner avec soin ce rapprochement, entouré des 5 cadres de l’équipe de direction qui restent actionnaires de l’entreprise.
Kuthe Sas apporte environ 15M€ de chiffre d’affaires (dont une part d’exportation) au groupe EIMI qui dépasse désormais 150M€/an, couvrant plusieurs spécialités que sont le génie climatique (majoritaire), l’électricité, la réfrigération, la cuisine professionnelle, l’ensemble appuyé sur une forte approche du service, grâce à une culture SAV et maintenance portée par l’innovation.
Le groupe EIMI entend poursuivre son développement sur ces bases en conservant son indépendance et sa culture d’origine, faite de haute compétence au niveau technique, d’exigence au plan du service, et d’attention portée aux femmes et hommes de ses équipes.

Pierre Le Mercier