Accueil - CHR/Collectivités - Korian veut améliorer l’expérience repas en maison de retraite

Korian veut améliorer l’expérience repas en maison de retraite

11 mars 2018
Korian veut améliorer l’expérience repas en maison de retraite

Alors que des rumeurs de vente à des fonds d’investissement, démenties immédiatement, ont perturbé  le cours de l’action du groupe Korian les 6 et 7 mars dernier, celui-ci annonçait dans la foulée, la mise en place d’un partenariat avec la marque Gault & Millau.

Depuis 2014, Korian, premier réseau européen de maisons de retraite médicalisées avec 740 établissements, « a fait le choix d’internaliser la préparation des repas dans tous ses établissements. Désormais, ce sont plus d’un millier de collaborateurs qui cuisinent chaque année 21 millions de repas faits maison, à partir de produits crus » a indiqué Charles-Antoine Pinel, Directeur général France Séniors chez Korian, à l’occasion de l’annonce d’un partenariat inédit que son groupe vient de nouer avec Gault& Millau. Celui-ci a pour objectif d’améliorer l’expérience de la restauration proposée dans les maisons de retraite médicalisées du Groupe. Le célèbre magazine, dont la marque souhaite dorénavant s’imposer davantage comme conseil que critique, envoie ses « experts Gault&Millau »  auditer l’ensemble du parcours repas suivant un référentiel de 245 critères liés à la qualité de l’assiette (préparation des produits crus, cuissons, textures, goûts), au service (dressage, vaisselle, nappage…) et également à l’environnement global du repas.

A l’issue de l’évaluation, les établissements se voient délivrer des recommandations d’amélioration dont la mise en œuvre est vérifiée lors d’un audit ultérieur tandis que ceux qui répondent aux critères d’exigence reçoivent la caution de Gault&Millau.
Au cours de la phase pilote, huit établissements ont été audités et parmi eux, trois ont obtenu la fameuse caution Gault&Millau, valable 1 an : les maisons Bollée-Chanzy au Mans (72), Villa d’Albon à Roanne (42) et Yvan Roque à Issigeac (24). Une quatrième, la Villa Janin à Saint-Etienne (42), a quant à elle reçu le coup de cœur de la qualité du service.

En 2018, une quarantaine d’établissements seront engagés dans ce processus d’audit et de valorisation de leurs pratiques de restauration.

Nelly Rioux