Accueil - CHR/Collectivités - Pêle-Mêle : faut qu’on vous dise…

Pêle-Mêle : faut qu’on vous dise…

12 octobre 2020
Pêle-Mêle : faut qu’on vous dise…

Des infos à picorer pour ne pas nourrir idiot… N°73

 « Y’avait quoi à la cantine ? », tel était le titre du documentaire diffusé sur Public Sénat le 26 septembre dernier. En goûtant chaque jour le repas que ses enfants mangeaient à la cantine (et en en gâchant la moitié car bien évidemment ce n’était pas à son goût), la journaliste a tenté de démontrer que la qualité du plateau scolaire (ici servi à Marseille par Sodexo avec 1,50 € de coût matière pour 50 000 repas) dépendait des bonnes volontés politiques (avec comme comparaison Mouans Sartoux qui, comme chacun sait, est un modèle parfaitement duplicable !). Dommage aussi qu’elle n’ait pas invité à sa table, à la place de chérubins gourmets, les enfants des quartiers Nord de la ville pour qui le repas dégusté à l’école est bien souvent gratuit mais aussi le seul de la journée… Si ça vous dit, vous pouvez voir le replay car il y a quand même quelques interventions qui valent le coup (notamment la nutritionniste Valérie Jacquier à propos du GEMRCN et Danièle Casanova l’élue en charge de l’éducation sous le mandat de Jean-Claude Gaudin). C’est ICI !

Parmi les nouvelles mesures imposées aux restaurants, le cahier de rappel fait polémique. Heureusement la CNIL veille et a émis le 7 octobre dernier des recommandations. Gare à ceux qui pourraient être tentés de récupérer les données… mais quelle usine à gaz !

La conférence Europe du FCSI se tiendra à l’Hôtel Hyatt Regency à Chantilly (Oise) du 15 au 17 avril 2021. Les thèmes retenus sont le développement durable et l’impact du Covid-19 sur le monde de la restauration. Vous pouvez vous pré-inscrire ici.

« Fini la cantine, place au fooding ». C’est avec cette interjection que notre confrère Workplace Magazine a invité dernièrement les internautes à débattre sur l’avenir de la restauration d’entreprise. À cette occasion, le média spécialiste de l’environnement de travail et des services généraux avait réuni sur un plateau de télévision (*), Cyril Dugué (dirigeant de Convergences) Camille Berthaud (Directeur général Eurest) et Clement Bonhomme (co-fondateur de Foodles). À revoir ici.

Codigel a obtenu la certification EcoVadis France de bronze pour ses actions RSE. Ecovadis est une plateforme mondiale d’évaluation RSE utilisée par plus de 45000 entreprises de toutes tailles et présentes dans 150 pays.

Si le Congrès du Snacking est pour l’instant toujours maintenu (le 3 novembre au Pavillon Royal à Paris), il n’en n’a pas été de même pour le salon Restau’Co qui devait se tenir le 13 octobre et qui a été interdit par la Préfecture de Police de Paris, suite à la dégradation de la situation sanitaire dans la capitale.

La prochaine Rencontre Experts du SYNEG se tiendra le 28 octobre en Webmeeting sur le thème : « Biométhane, mélange hydrogène/gaz naturel : stratégie et enjeux de l’usage des nouveaux gaz dans la cuisine professionnelle ». GRDF et le ENGIE Lab CRIGEN présenteront notamment la feuille de route des projets d’injection en cours sur le biométhane et l’hydrogène, les enjeux autour de l’usage (problématiques technique : flashback, température de flamme, etc…), les projets de test (Thyga), la normalisation…

Patrick Asdaghi, le CEO de FoodChéri vient d’annoncer qu’il n’y aura plus de bœuf, de cabillaud ni d’avocat à la carte de la startup (en est-elle encore une ?). En moyenne, un plat génère 1530g de CO2 en France et ceux de FoodChéri n’en généraient que 880g soit presque 50% de moins. Avec la suppression de ces trois denrées, l’enseigne de livraison va passer à 770 g.  Le fondateur de la start-up ne cache pas que cet engagement: « … est une prise de risque… qui pèse (pour FoodChéri) près de 15% du chiffre d’affaires. Mais ces ingrédients sont aussi les symboles des dérives de notre système alimentaire mondial. Un bœuf représente 6 tonnes de CO2, soit un tour du monde en avion. Le cabillaud est l’emblème de la pêche intensive. Un kg d’avocats nécessite 1 000 L d’eau, dans des pays lointains où elle manque déjà… ».

Du côté des installateurs, les nouvelles cuisines fleurissent : Bénard (72) vient de livrer celle du Prieuré de la coutellerie/Association des 7 Sources à Bazougers (53) – avec les fabricants Rational, Rosinox, Comenda, Altinox-, STPM a installé un piano tout gaz Giorik (Eberhardt) au Milord Circus à Lyon, Martinon a livré une cuisine XL Concept et Pro 900 de Charvet au Collège Boris Vian à Saint Priest (69) et la Brasserie le Double 7 à Dardilly (69)- Angelo Po -, Pichon a équipé le Memes Tra à Brest (29) – avec Tournus, Bourgeat, Adventys, Sofraca, Eberhardt, Silko, Winterhalter, Gamko, Franstal…

Les restaurants de grillades Courtepaille, mis en difficulté par la pandémie de Covid-19, ont été repris par Buffalo Grill devant le tribunal de commerce d’Evry fin septembre. L’offre de la marque au toit rouge et blanc a été préférée à celle de Groupe Bertrand.

Robot-Coupe a un nouveau site Web… avec des vidéos, des recettes et toutes les fiches produits.

Santos vient de récolter ses premiers pots de miel ! Le fabricant français de petit équipement pour les professionnels de la restauration avait installé une ruche sur son site de Vaulx en Velin l’année dernière …

Nelly Rioux