Accueil - CHR/Collectivités - Pêle-Mêle, faut qu’on vous dise… (N°113)

Pêle-Mêle, faut qu’on vous dise… (N°113)

10 juin 2022
Pêle-Mêle, faut qu’on vous dise… (N°113)

Des infos à picorer pour ne pas nourrir idiot … N°113

Au CHU de Nancy, le service de restauration a fait appel à la start-up NoWW pour mettre en place une consigne des contenants alimentaires sur un self de vente à emporter. Une solution écologique et économique qui a immédiatement été adoptée quasiment à l’unanimité (90%) par le personnel de l’établissement.

Les Trophées Valo Resto Pro jouent les prolongations. Vous avez encore jusqu’au 18 juillet pour vous inscrire et espérer donner une visibilité exceptionnelle à vos démarches environnementales. Les candidatures seront examinées par un jury de professionnels issus de toute la filière de la restauration hors-domicile, et les Trophées remis à l’occasion du salon EQUIPHOTEL 2022, qui se déroulera du 6 au 10 novembre 2022, à Paris Porte de Versailles. Pour s’inscrire en ligne : https://www.valorestopro.com/formulaire-inscription/

Cuisine Solutions, pionnier des plats cuisinés sous-vide de qualité pour la restauration vient d’annoncer que Bain Capital va rentrer dans son capital en investissant 250 millions de dollars pour accélérer sa croissance et son développement mondial. L’investissement minoritaire devrait renforcer le rôle de leader de Cuisine Solutions sur le marché du sous-vide et apporter des ressources supplémentaires pour intensifier les innovations produit. L’objectif est de lui permettre de développer son activité sur le marché américain et à l’international tout en préservant son empreinte mondiale au-delà des États-Unis, de la France et de la Thaïlande. Cuisine Solutions maintient son équipe de direction actuelle supervisée par le CEO, Felipe Hasselmann, et le Président du Conseil d’Administration, Stanislas Vilgrain, qui demeurent des actionnaires importants, ainsi que la famille Vilgrain qui conserve son actionnariat majoritaire. La transaction devrait se conclure au deuxième trimestre 2022.

Cette année, Sirha Green a réuni 200 exposants et marques engagés et a accueilli 2 445 visiteurs pendant 2 jours. Au programme, des solutions concernant les modes de production, de transport, de consommation ou de gestion des déchets. Une soixantaine d’innovations ont été présentées durant l’événement et 7 ont reçu un Sirha Green Award. Sur le podium : des fromages au lait végétal, des alternatives vegan aux œufs, des emballages réutilisables 100% coton ou consignés, des vêtements en fibres plastiques recyclées, ou encore des tissus à base de pommes de terre et de déchets alimentaires.

Vesto, plateforme de matériel de cuisine reconditionné, aurait signé un accord-cadre avec McDo pour récupérer les anciennes machines à laver la vaisselle de ses franchisés. L’idée c’est de les motiver pour les changer en faveur de l’un des dispositifs validés par la chaîne pour laver et sécher la nouvelle vaisselle réutilisable (Système Hobart et Winterhalter).

Encore un feu de friteuse au restaurant Côte et Mer, situé sur la plage de Saint-Jouin-Bruneval, qui a fait des dégâts et mis 9 salariés au chômage technique. Une friteuse a pris feu samedi 4 juin 2022, au début de service du soir alors que l’orage battait son plein, endommageant une partie des cuisines (Source : Paris-Normandie). Un expert est attendu. On ne le répétera jamais assez mais il faut équiper ces appareils de système d’extinction automatique et vérifier que le nettoyage des conduits a été fait correctement ! Ce n’est quand même pas compliqué !

La Manufacture historique de La Manche « Mauviel 1830 » de Villedieu les Poêles, fabricant renommé d’ustensiles de cuisine, vient de remporter l’appel d’offre lancé par l’Établissement public national du Mont-Saint-Michel en partenariat avec le Centre des Monuments Nationaux, pour exploiter le futur restaurant du Logis Sainte-Catherine au Mont-Saint-Michel. Le bâtiment, situé au pied de l’abbaye du Mont-Saint-Michel, abritait jusque-là les pompiers et offre une vue imprenable sur la baie. La création d’une boutique est également prévue fin 2022-début 2023 dans la tour Boucle, sur les remparts, pour y exposer des produits culturels et issus des savoir-faire locaux (Source : France Bleu).

Si vous allez à Saint Tropez cet été, vous croiserez peut-être le très télévisuel chef Mory Sacko qui s’y installe pour collaborer avec le premier restaurant Louis Vuitton français. Situé au sein de l’hôtel White 1921, géré par le groupe LVMH Hotel Management, Mory Sacko at Louis Vuitton ouvrira ses portes le 17 juin. Le chef assure que ce sera : « une expérience sophistiquée et gourmande sous le signe de la fraîcheur et de la réunion des ailleurs » pour coller à l’art du voyage cher à Louis Vuitton. Au déjeuner, il envisage des variations gourmandes autour de l’ekiben, plateau repas iconique des gares et trains japonais, et pour le soir, une carte de tapas et un service traditionnel à l’assiette.

Mais où sont passés les foodtrucks ? C’est la question que se posent Les Échos dans un article où l’on découvre que la mayonnaise n’a finalement pas pris. Dixit Bernard Boutboul, on en dénombrait 750 en 2014 et il n’y en aurait plus qu’environ 250 (hors camions à pizza estimés à 5 000 unités) aujourd’hui repliés sur des sites privés, l’événementiel ou l‘activité traiteur. « Le concept de foodtruck à l’anglo-saxonne, au coin de la rue, n’a pas pris en France » conclut le consultant qui souligne que trois freins majeurs ont calmé les ardeurs de cette street-food pourtant plébiscitée par les urbains : une réglementation contraignante, la concurrence déloyale dénoncée par les restaurants et les municipalités qui ne veulent pas de camions sur la voie publique ni de plaintes des riverains… Bernard Boutboul ajoute : « et n’oublions pas que le seul moyen pour qu’un foodtruck s’en sorte c’est de sortir midi et soir 7/7 et en faisant du privatif et des festivals. Le plus raisonnable : faire du foodtruck un outil commercial d’appoint en prolongement d’une autre activité en « dur » (restaurant, traiteur, réseau etc…) ».

Nelly Rioux