Accueil - CHR/Collectivités - Pêle-Mêle : faut qu’on vous dise… cette fois ! (Spécial Covid-19)

Pêle-Mêle : faut qu’on vous dise… cette fois ! (Spécial Covid-19)

16 mars 2020
Pêle-Mêle : faut qu’on vous dise… cette fois ! (Spécial Covid-19)

Des infos à picorer… Spécial Covid-19… N°62

Face à la gravité des événements, la multiplication des initiatives de solidarité font chaud au cœur alors que les entreprises de toute la filière connaissent une crise sans précédent. Plusieurs millions de repas issus des cuisines centrales et à destination du secteur scolaire sont partis à la poubelle mais heureusement quelques-uns ont pu être sauvés grâce à diverses initiatives : congélation ou dons… (Vethyqua, Restau’Co, Agores…). Nous vous en relayons quelques-unes. Une sélection qui est loin d’être exhaustive.

AGORES met en ligne le 16/03 des informations concernant les dons et un projet de convention Type.

Restau’Co a fait réaliser des fiches « Congélation » à destination de ses adhérents. Elle sont téléchargeables ICI.

Au sujet de la congélation, Sébastien Comby , DG de la société ACFRI, rappelait quelques bases :

Depuis samedi 14/03 c’est au tour des enseignes de la restauration commerciale et de leurs fournisseurs à l’instar du Comptoir des producteurs pour les fruits et légumes ou Daroco pour les produits italiens qui organisent des ventes auprès des particuliers pour écouler leurs stocks.

Didier Chenet, président du GNI, a immédiatement réagi. Lire le Communiqué de Presse.

Ainsi que le Leaders Club.

La livraison de repas peut continuer mais… avec les risques que cela comporte qu’il ne faudrait pas oublier. Uber Eats a adressé le message suivant à ses clients : « Pour votre sécurité, mais aussi celle des livreurs, nous vous recommandons fortement de limiter tout contact. Nous vous conseillons ainsi de laisser un commentaire dans l’application Uber Eats pour demander à votre livreur de laisser votre commande sur le pas de la porte« . Wired explique en détail les risques auxquels ces travailleurs et travailleuses s’exposent.

The Fork ex La Fourchette a aussi baissé le rideau. Ses utilisateurs ont reçu le message suivant : « ...nous avons ainsi procédé à la fermeture de tous les restaurants sur nos applications et sites web. Nous travaillons à leurs côtés pour faire face à cette situation exceptionnelle et les soutenir du mieux que nous pouvons. Nous vous avertirons de la reprise des réservations, et sommes certains que vous répondrez présent pour soutenir les restaurateurs et leurs équipes à leur réouverture. D’ici là, prenez soin de vous et de vos proches et consultez régulièrement le site du gouvernement dédié au COVID-19« .

Les élèves des CFA de France et des Lycées Hôteliers peuvent poursuivre leurs révisions du CAP cuisine et pâtisserie grâce à la plateforme digitale de l’atelier des Chefs qui l’a mise à disposition gracieusement.

Les traiteurs ont aussi fait preuve de solidarité

L’application anti-gaspi Phenix a été rendue gratuite pour les commerçants et la commission a été temporairement levée

Certaines enseignes ont essayé d’être positifs

Des hôteliers n’ont pas baissé les bras et ont mobilisé leurs chambres intelligemment

Il va sans dire que du côté des fournisseurs, l’activité est à l’arrêt comme dans tous les secteurs mais ceux qui ont des stocks le font savoir sur les réseaux sociaux même si la plupart des investissements sont désormais gelés.

Des mesures solidaires sont également mises en place

Un grand nombre d’entre eux ont diffusé des messages de soutien à leurs clients restaurateurs


Certains n’ont pas perdu le nord… mais on est bien contents qu’ils ne l’ait pas perdu !

Enfin, le gouvernement fait un appel au renforcement des mesures de vigilance cybersécurité. Soyez attentif en cette période très virtuelle et transmettez les consignes à vos équipes en télétravail.

Nelly Rioux