Accueil - CHR/Collectivités - Pêle-Mêle, faut qu’on vous dise… (N°101)

Pêle-Mêle, faut qu’on vous dise… (N°101)

20 décembre 2021
Pêle-Mêle, faut qu’on vous dise… (N°101)

Des infos à picorer pour ne pas nourrir idiot … N°101

Parmi les 1500 références « Made in France » de l’e-boutique de l’Élysée – créée pour financer la rénovation du palais présidentiel – le secteur du foodservice est en bonne place ! On y trouve des Arts de la table (Porcelaine de Limoges, linge du Jacquard Français, verres La Rochère, couverts Degrenne) mais aussi des casseroles et moules à soufflé de chez Mauviel ou encore du café Malongo… Pillivuyt a même réalisé un mug portant la mention « Vive la République, vive la France » !

On s’est fendu de 7,90 € pour se procurer le N°1 de Five Starr, le nouveau magazine culinaire lancé par JoeyStarr, dont nous vous avions annoncé la sortie imminente. Innovant dans sa conception avec des QR Code cachés (qui permettent d’accéder à des surprises qui « déchirent » ou « couillues » c’est selon…), il met à l’honneur des chefs tels que Stéphane Jégo ou Julien Duboué mais aussi ceux qui incarnent le Pays basque ou encore la pâtisserie comme Nina Métayer. De nombreuses rubriques qui valorisent aussi énormément la pléthorique production des éditeurs de livres de cuisine. Mais bon, l’ouvrage invite à mieux manger, à choisir des bons produits, à apprendre des recettes pour cuisiner sans soucis, le tout traité avec humour et un ton… disons décalé. Paroles de Daron ! 😄

Sur LinkedIn on vient d’apprendre que Norbert Tarayre est à la recherche d’un restaurant dans le département 92… Si jamais vous avez un tuyau, n’hésitez pas à le contacter !

C’est la fin de l’année et tous les fabricants de matériels annoncent la sortie de leurs nouveaux tarifs… Et comme prévu, tous les fabricants y ont répercuté les hausses de prix attendues en raison de l’envolée des matières premières…

Il vous manque encore des cadeaux de Noël ? Sachez que lors de la 20e édition de la remise du Prix Littéraire de la Gastronomie Antonin Carême, 5 livres ont été primés et ils pourraient faire plaisir aux amis gastronomes : Provence,(Éditions Hachette Cuisine), Au Château du Clos de Vougeot (Éditions Glénat), Légumes – signé par Régis Marcon – (Éditions de La Martinière), Le goût de Paris (Éditions Hachette Cuisine), et Basque (Éditions de La Martinière).

Big Mamma débarque à Marseille dès ce mois-ci avec Napoli Gang, puis début mars 2022 avec une trattoria nommée Splendido et le spot à smash burgers TopBun. Pour la réalisation de son big bar, Provence Froid qui réalise l’installation a choisi l’entreprise Cianco, spécialisé dans l’inox sur-mesure et implanté à San Sebastian.

Sofinor est lauréat d’un Sirha Europain Awards pour sa plaque de maintien en température à technologie plasma EasyTemp que nous vous avions présenté dans notre magazine N°25 de mars 2020.

EFC Ingénierie Restauration décroche le concours pour la reconstruction du restaurant d’entreprise de l’INRAE à Toulouse avec l’équipe de Maitrise d’Œuvre menée par BMB Architectes (mandataire), Groupe Betem et Sigma Acoustique.  700 convives à restaurer à table ou à emporter… A suivre !

Les cuisines des deux restaurants de Fleur de Loire, le « Projet de vie » écoresponsable du chef Christophe Hay, ont été conçues par Frédéric Tournes. Le Journal des Palaces révèle que le chef a choisi des équipements qui seraient alimentés par des énergies renouvelables (issues de l’éolien) et que les poches sous-vide sont biodégradables. Encore un truc à suivre !

Avec les fêtes de fin d’année, le foie gras défraye la chronique… Mais pas forcément celle à laquelle on s’attendait en cette période festive. Après l’annonce par plusieurs municipalités écologistes de supprimer le foie gras des réceptions qu’elles organisent (Lyon, Strasbourg, Grenoble…), au motif que sa production n’est pas en phase avec le bien-être animal, une véritable bataille entre pro et anti vient de s’instaurer… Car une fois de plus c’est le maire de Lyon, Grégory Doucet, particulièrement avant-gardiste en matière d’alimentation (rappelez-vous les menus sans viande à l’école pour cause de pandémie) qui a mis le feu aux poudres en annonçant vouloir « élargir le dialogue autour de ces questions (ndlr : du bien-être animal), afin que cette initiative puisse être suivie dans les restaurants pour limiter au maximum le service du foie gras, voire l’arrêter ». Horrifiés par ces propos, quatorze associations de chefs cuisiniers et de restaurateurs ont réagi à travers un Manifeste pour soutenir la filière française du foie gras, déjà durement touchée, rappelons-le, par la grippe aviaire… Ils pointent en particulier du doigt « la campagne de désinformation et l’instrumentalisation par l’association extrémiste végane Peta d’un symbole de la gastronomie française… ». Pour finir, Régis Marcon (signataire du Manifeste), toujours mesuré et sage, vient de publier une lettre sur les réseaux appelant à une « trève des gourmands ». Cette polémique « ne révèle-t-elle pas les maux d’une société gâtée voire gavée » s’interroge-t-il ? Il est temps effectivement de se poser les bonnes questions ! Alors bonnes fêtes à tous, avec ou sans foie gras, et à l’année prochaine !

PS : Dernière minute ! On apprend que la recette du foie gras facile est en tête des recettes les plus consultées sur le site Marmiton, ex aequo avec celle de la bûche de Noël !

Nelly Rioux