Accueil - CHR/Collectivités - Pêle-Mêle : faut qu’on vous dise… ou pas !

Pêle-Mêle : faut qu’on vous dise… ou pas !

4 février 2019
Pêle-Mêle : faut qu’on vous dise… ou pas !

Des infos à picorer pour ne pas nourrir idiot… N°37

L’Assemblée Générale du FCSI France qui se tiendra le 12 mars prochain au Ritz à l’occasion des 20 ans de l’association, risque d’être tendue. La raison ? La rumeur d’une dissolution du FCSI France qui n’arriverait pas à s’entendre avec la branche européenne (FCSI EMEA)… Heureusement ce n’est qu’une rumeur 😀 ! A suivre donc.

Electrolux a annoncé son intention de scinder son activité professionnelle qui pèse 7 % de ses ventes,  pour la coter à la Bourse de Stockholm, à côté de son pôle électroménager. On lit dans Le journal Les Echos du 04 février que cette scission pourrait « créer une valeur  substantielle pour les actionnaires ». En 2018, Electrolux a vu son bénéfice net plonger de 34 % à 366 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 12 milliards d’euros (+ 3 %).

Avec plus de 180 000 tonnes de déchets d’emballages par an et plus  60 000 tonnes de déchets alimentaires, la restauration rapide vient de se faire rappeler à l’ordre par la secrétaire d’état à l’Ecologie Brune Poirson qui lui donne jusqu’à fin mars pour se mettre en conformité avec la réglementation.

C’est Benoît Brochard, un bruxellois (Restaurant Bon Bon), qui a décroché la première place du Trophée du Maître d’Hôtel, organisé dans le cadre du Sirha. Ses baskets blanches ne l’ont pas défavorisé mais ont beaucoup fait parler ! Cette deuxième édition s’est avérée de très haut niveau puisque l’écart entre la première et la deuxième place n’était que de deux points et de seulement 20 avec la dernière.

Des baskets blanches aussi pour les étudiants de l’Institut Paul Bocuse qui œuvraient au restaurant éphémère 6ème Sens dans le Hall 7 du Sirha. Une remarquable prestation tant côté cuisine que côté salle où ont été servis près de 1 200 couverts durant les 5 jours du salon.

La Georgette, ce couvert 3 en 1 inventé par Jean-Louis Orengo, a séduit les chefs étoilés depuis belle lurette. Mais c’est au tour des cantines scolaires de s’intéresser à cet objet de la table puisque le Lycée International Victor Hugo de Colomiers (31) vient de remplacer ses fourchettes et ses cuillères par des Georgettes ! Une action qui vise à réduire la consommation d’eau et le gaspillage. La Georgette a été produite à 200 000 exemplaires en 2018.

Après Stockholm et Uppsala, It’s Pleat, l’enseigne du géant suédois H&M a ouvert un établissement à Londres le mois dernier. Cette cantine, mi-coffee shop, mi-restaurant, propose une offre alimentaire saine, à base de produits bio et responsables, vegans, sans gluten et/ou sans lactose.

Après avoir convaincu Michelle Obama de créer un potager à la Maison Blanche pour sensibiliser les américains au problème de l’obésité, Alice Waters, cheffe du restaurant Bio Chez Panisse à Berkeley (Californie), a découvert avec plaisir que le pape François avait à son tour succombé – non pas à la tentation- mais, à sa suggestion d’implanter un potager bio au Vatican.

Courtepaille est très soucieux de respecter les horaires de ses collaborateurs. L’enseigne n’a pas dérogé même lors du passage d’Emmanuel Macron à Grand-Bourgtheroulde. A 23 heures, après 6 heures de grand débat, le président a eu faim et aurait bien dégusté une grillade dans l’établissement au toit de chaume. Heureusement, Sébastien Lecornu, secrétaire d’état et ex-président du Conseil Départemental de l’Eure, a pu appeler le Bistro des fleurs de Vernon pour accueillir la délégation composée d’une trentaine de personne. Le restaurateur a confié à Paris-Match que cette visite impromptue reste « un souvenir inoubliable ».

Nelly Rioux