Accueil - CHR/Collectivités - Pêle-Mêle : faut qu’on vous dise… ou pas !

Pêle-Mêle : faut qu’on vous dise… ou pas !

3 février 2020
Pêle-Mêle : faut qu’on vous dise… ou pas !

Des infos à picorer pour ne pas nourrir idiot… N°59

CHD Expert a interrogé les professionnels pour comprendre l’impact des grèves sur leur activité. 66% de la restauration à table a enregistré une baisse de chiffre d’affaires de 22%, un chiffre équivalent pour 70% de la restauration rapide tandis que 53% du segment boulangerie a perdu environ 14% de ses revenus. Un phénomène qui a donc fortement impacté le marché, surtout en île de France et qui risque de perdurer en raison de l’épidémie de coronavirus qui touche directement les déplacements des touristes chinois à Paris, gros clients de l’hôtellerie et de la restauration.

Zero G Kitchen : c’est le nom du projet de cuisine hors atmosphère lancé par deux entrepreneurs américains. Car cuire dans un environnement privé de gravité rend cette opération très complexe. D’où la conception d’un petit four très novateur (le Zero G Kitchen Space Oven) en forme de cylindre qui, tel un grille-pain, permet de cuire les aliments solidement maintenu dans un  cadre d’aluminium au cœur d’une poche d’air chauffée de tous côtés par des éléments électriques. Installé dans la station spatiale internationale début novembre, l’astronaute italien Luca Parmitano a réussi à cuire 5 disques de pâtes à cookies crue et congelée. Malheureusement pour lui il n’a pas pu les manger car la NASA a exigé que ces biscuits soient rapatriés sur terre pour être analysés !

Une start-up anglaise, Nourished, crée des compléments alimentaires/vitamines/super-aliments sur-mesure grâce à une imprimante 3D. Après avoir rempli un questionnaire, l’utilisateur reçoit un genre de bonbon coloré composé de 7 ingrédients complètement adapté à son profil nutritionnel… 28 composants sont disponibles et classés par catégorie en fonction de leurs bienfaits. Incredible !

Dans la même veine, 2020 devrait voir l’ouverture du premier restaurant de sushis en 3D créés sur-mesure pour être adaptés aux besoins nutritionnels du convive. Ça se passera à Tokyo et il sera possible de s’y rendre en réservant d’abord une table en ligne, puis en effectuant des tests à son domicile dont les échantillons seront récupérés et scannés. Ils permettront de fabriquer des sushis sur-mesure, bourrés des ingrédients dont le corps du convive a besoin pour être en bonne santé… Pour découvrir Sushi Singularity, c’est ICI.

Quant à la start-up canadienne Nutrigenomix, elle bouscule aussi la nutrition avec des tests de l’ADN de notre salive qui détermineraient les réactions de notre corps suivant les aliments que nous ingurgitons. Elle propose 3 tests : un pour le sport, avec une alimentation sur-mesure pour mieux s’entraîner et récupérer après l’effort, un deuxième pour améliorer sa santé grâce à un régime spécifique et prévenir des maladies chroniques comme le cancer, l’AVC ou le diabète de type 2, un 3ème enfin pour connaître l’impact de nos habitudes alimentaires et de nos gènes sur notre fertilité…

50% des Français reconnaissent choisir une destination de voyage en fonction de la culture culinaire du pays ! 72% des français n’hésitent pas à changer leurs plans pour une spécialité culinaire et vont par exemple aller en Chine pour y tester les œufs de cent ans (peut être un peu moins en ce moment surtout si c’est du côté de Wuhan), en Indonésie pour goûter le célèbre durian qui pue ou encore au Pérou pour découvrir le cobaye péruvien rôti ou farci… Résultat des courses, deux tiers des français admettent prendre entre 1 et 3 kg à chaque voyage ! (Source : Institut OnePool pour Travelzoo)

Convergence, BET spécialisé en services aux occupants et en restauration, fait très fort ! Son 5ème Carnet d’inspiration réalisé sur du papier ensemencé est entièrement tourné sur le Développement durable. Y sont répertoriées toutes les solutions écoresponsables qu’il est possible d’intégrer dans un immeuble de bureau y compris en restauration ! Une synthèse intelligente et smart ! A télécharger ICI.

Pendant que l’ex-roi Albert II reconnaissait Delphine Boël comme sa fille après un test ADN, c’est au tour de l’agence de communication de Burger King (Belgique), de lancer une enquête sur les origines du sandwich phare de la marque, le Whopper. Les résultats sont tombés : il n’existe aucune filiation entre ce sandwich et le Big Mac ! Une communication qui confirme « qu’il n’y a bien qu’un seul roi ». De quoi donner le sourire au 11 millions de clients quotidien de Burger King à travers le monde.  La marque est par ailleurs présente en Belgique avec environ 35 points de vente.

Weber, le roi du barbecue pour les particuliers mais aussi pour les professionnels, lance un nouveau modèle fonctionnant avec des pellets de bois dur qui, selon les mélanges, apportent des parfums uniques aux viandes cuites avec ce combustible totalement naturel.

Plus des ¾ des Français estiment pouvoir se passer des emballages plastiques (sondage Smurfit Kappa/Yougov). Les sacs plastiques sont les objets les plus polluants pour 85% des personnes interrogées, devant les bouteilles d’eau (55%). Les emballages arrivent en 3e position (49%) devant les pailles en plastique (43%). En outre les produits suremballés n’ont pas la côte : plus de 60% des Français souhaiteraient s’en passer.  Et ils sont prêts à dépenser 22 centimes de plus pour un produit disposant d’un emballage respectueux de l’environnement (48 centimes chez les 18/24 ans).

Le Cordon Bleu, premier réseau mondial d’instituts d’arts culinaires et de management hôtelier, vient d’annoncer un cycle de quatre conférences lié à la Science et aux Arts Culinaires. Animées par Hervé This, physico-chimiste à l’INRAE et professeur à AgroParisTech, et le Chef Eric Briffard, Meilleur Ouvrier de France et Directeur des Arts Culinaires de l’institut, ces conférences sont destinées aux étudiants de l’institut. Dans le cadre de leur formation en cuisine, elles devraient leur offrir l’opportunité de mieux comprendre les techniques culinaires d’un point de vue scientifique.

Grâce à son partenariat avec la société UpCycle sur les restaurants Orange qu’elle exploite, la société de restauration MRS récupère et recycle le marc de café pour en faire des pleurotes. En 2019, l’entreprise en a servi 150 Kg à ses convives !

Les produits locaux, s’ils ne sont pas bio ou porteur d’un signe de qualité dûment répertorié dans la loi, ne peuvent pas rentrer dans l’objectif d’Egalim, à savoir : atteindre 50 % d’achats alimentaires HT au 1er janvier 2022 en produits durables et de qualité dans l’approvisionnement de la restauration collective. La réponse du Ministère à la question du sénateur de la Loire Bernard Bonne est sans ambiguïté.

Nelly Rioux