Accueil - CHR/Collectivités - Pêle-Mêle : faut qu’on vous dise… (Spécial Covid-19 N°3)

Pêle-Mêle : faut qu’on vous dise… (Spécial Covid-19 N°3)

14 avril 2020
Pêle-Mêle : faut qu’on vous dise… (Spécial Covid-19 N°3)

Des infos à picorer pour ne pas nourrir idiot… N°64

C’est avec une profonde tristesse que nous venons d’apprendre la disparition du très grand médecin nutritionniste Marian Apfelbaum. Comme le suggère Jean-Pierre Poulain sur sa page Facebook, c’est l’occasion de lui rendre hommage en lisant ou en relisant  « Les Mangeurs Inégaux » écrit avec Raymond Lepoutre, « Risques et peurs alimentaires », qui en pleine crise de la vache folle, rassemblait à l’initiative de l’OCHA et sous son expertise scientifique, les experts d’une problématique qui aller faire l’actualité des décennies suivantes, ou encore « Les controverses sur le Cholestérol » qui animèrent les années 1970 et 1980 et dont il fut un acteur de premier plan. Rappelons également que Mariam Apfelbaum, c’est aussi un destin exceptionnel au cœur de la seconde guerre mondiale, qu’il raconte dans un livre de mémoire sur le ghetto de Varsovie.

Finalement les organisateurs du Sandwich & Snack Show, déjà reporté de mars à mai, préfèrent ne pas prendre de risques et changent à nouveau ses dates : ce sera du 20 au 22 septembre 2020 dans la Pavillon 7.3 à Paris Porte de Versailles.

Même chose pour le salon Restau’Co qui devait se tenir le 27 mai, il aura lieu le 13 octobre.

Reste le Sirha Green qui n’a toujours pas envoyé de communiqué officiel de son annulation. Sera-t-il reporté ou se tiendra-t-il dans le cadre du Sirha en janvier 2021 ? Ce serait sans doute la meilleure option.

Le Ministère du Travail a publié une fiche conseils pour les métiers de la restauration collective et de la vente à emporter avec l’aide d’experts, destinée aux employeurs et aux salariés, pour les aider à se protéger des risques de contamination au COVID-19. Elle indique, entre autre, que les fontaines à eau doivent être supprimées. A télécharger ICI ou lire ICI.

Le confinement a parfois du bon. Bolt, ex Txfy, plateforme spécialisée en mobilité urbaine – et donc en mise en relation VTC/Clients- vient de lancer à Paris son nouveau service Business Delivery, qui met en relation entreprises et coursiers pour permettre aux commerçants de vendre des produits en livraison à domicile. Ce service de livraison « s’inscrit dans la démarche de soutien de Bolt face à l’épidémie de Covid-19, tant pour les professionnels que pour les particuliers » a déclaré l’entreprise.

Hobart accompagne ses clients restaurateurs qui ne peuvent plus exercer leur activité durant cette période de confinement. L’entreprise a décidé de suspendre et reporter les prélèvements des matériels en location ainsi que de suspendre et reporter les facturations des contrats de maintenance prévus sur le mois d’Avril.

Gares & Connexions, Altarea et Demeter Concessions ont annoncé renoncer à leurs loyers du 16 mars à fin avril tandis que les représentants du CNCC (Conseil National des Centre Commerciaux) ont présenté « leurs mesures de solidarité » en matière de facturation et de mise en recouvrement des loyers et charges de leurs locataires commerçants. Le mot solidarité n’a pas le même sens pour tout le monde puisqu’en gros, ils réclament le paiement normal des loyers, sauf pour les plus petits commerçants auxquels il est proposé un étalement sur 24 mois (et non une annulation). Du coup un collectif informel d’enseignes de restauration emmené par Gouache Avocats est à l’initiative d’une action, à laquelle peuvent se joindre tous restaurateurs (franchiseurs et franchisés, indépendants, succursalistes) qui disposent d’emplacements en centres commerciaux, visant à peser sur la position des bailleurs institutionnels. L’objectif : opposer collectivement force majeure et exception d’inexécution au bailleur. Gouache avocats a par ailleurs mis en place une procédure individuelle standardisée pour les adhérents des fédérations de commerçants avec lesquelles il collabore.

La chaîne allemande de restaurants Vapiano, en difficultés ces dernières années, a annoncé sa mise en faillite, après avoir échoué à éponger ses besoins financiers aggravés par la crise du coronavirus. Connue pour ses plats de pâtes fraîches et ses salades préparées à la minute, Vapiano explique dans un Communiqué de Presse que le Covid-19 a « augmenté considérablement les besoins de liquidités » estimés à 36,7 millions d’euros. Mais comme « aucun accord final n’a pu être trouvé avec les banques et les principaux actionnaires » pour renflouer l’enseigne, le dépôt de bilan était inexorable.

Le virus n’affaiblit pas les hommes d’affaires qataris. L’un d’entre eux, dont l’identité est restée secrète, s’est offert fin mars le Ritz de Londres pour la modique somme de 900 millions d’€ (estimation).

L’association Restaurants Canada vient de publier les résultats d’une étude réalisée auprès de ses membres depuis le début de l’épidémie : dans ce vaste pays, 1 restaurant sur 10 ne rouvrira pas après la pandémie et à ce jour 800 000 personnes se retrouvent sans emplois.

Dupuy SAS partenaire associé de BWT, spécialiste du traitement de l’eau, a décidé de contribuer à l’effort national en réorientant une partie de sa production traditionnelle de produits formulés pour le traitement de l’eau vers une production exceptionnelle de solution hydro-alcoolique. La société a d’ores et déjà produit plusieurs milliers de litres qui ont été conditionnés en bidon de 10 et 20 litres.

N’oubliez pas que pendant le confinement vous pouvez lire gracieusement notre dernier numéro exceptionnellement accessible en ligne. C’est ICI

Nelly Rioux