Accueil - CHR/Collectivités - RFE dresse un bilan de ses actions à l’occasion de son 1er anniversaire

RFE dresse un bilan de ses actions à l’occasion de son 1er anniversaire

29 avril 2020
RFE dresse un bilan de ses actions à l’occasion de son 1er anniversaire

Pour l’association Resto France Experts (RFE), créé il y a tout juste un an, ce premier anniversaire est l’occasion de faire un bilan de ses actions au cours de l’année écoulée.

Celui-ci aurait dû être présenté courant avril alors que les membres de l’association devaient se réunir au cœur du célébrissime Printemps de Bourges, annulé en raison de la pandémie. L’occasion d’échanger virtuellement avec Marc Grandmougin, son président.

Qu’est-ce qui a caractérisé Resto France Experts durant cette première année de fonctionnement ?

Je dirais qu’elle a été riche, constructive et dynamique puisque nous avons rempli les objectifs que nous nous étions fixés au moment de la création de l’association en mars 2019. Tout d’abord nous avons atteint et même dépassé le nombre d’adhérents espéré. De 12 membres au démarrage nous avons enregistré depuis la fin du mois d’avril, 97 adhésions. Et ce n’est pas fini puisque nous avons encore une dizaine de candidatures à valider au cours des prochaines semaines. A noter que de nouveaux profils d’adhérents (formation, conseils, digital…) apparaissent et viennent enrichir les expertises de notre organisation. Les entreprises adhérentes représentent à ce jour un chiffre d’affaires cumulé de 1 026 044 K€ avec un effectif global de 4 275 personnes. Notre premier objectif était d’être reconnu et d’avoir du poids pour jouer un rôle majeur auprès des institutions. Je pense que nous avons bien réussi cette étape. Ensuite, nous souhaitions renforcer l’image de nos adhérents en tant qu’experts et là encore les différentes actions que nous avons menées tout au long de l’année montrent que nous avons réussi à imposer cette perception auprès de la profession.
Avec la crise sanitaire nous nous sommes mobilisés pour conseiller, aider et accompagner nos clients, nos prospects mais aussi nos confrères pour les aider à passer ce moment difficile et penser dès à présent à l’après-crise. Nous avons construit une FAQ et avons participé à l’enquête CINOV qui a donné naissance à 18 propositions pour préparer la relance. Celles-ci ont été diffusées auprès de la CPME, l’UNAPL et auprès des cabinets de Bruno Lemaire et Agnès Pannier-Runacher.

Depuis un an vous avez noué différents partenariats dont on a déjà pu cueillir quelques fruits…

En effet, nous avons signé des conventions de partenariat avec deux organisateurs de salon, GL Events pour les salons Europain, Sirha Green et Sirha 2021 et avec Reed Expositions pour le salon EquipHotel.
Dès janvier, dans le cadre d’Europain, les visiteurs ont pu découvrir le travail que nous avons mené avec la conception du back office de l’Europain Lab sous la houlette de Gilles Castel notre trésorier en charge de ces partenariats. En septembre, nous serons sur Sirha Green où nous sommes actuellement en train de définir plus précisément notre contribution. Nous participerons à des conférences et élaborerons des Parcours Expert pour les visiteurs. Ce sera par exemple le cas avec EquipHotel avec qui nous avons signé une convention pour deux éditions. Nous y aurons un stand à l’entrée du salon pour guider les visiteurs sur un parcours de l’innovation prédéfini ou sur des visites à la carte répondant à leurs besoins. L’idée c’est de faire gagner du temps aux visiteurs avec des rendez-vous ciblées et organisés.

Tout au long de l’année écoulée vous avez participé à plusieurs groupes de travail ?

Effectivement, dont deux très importants avec le SYNEG sur la maintenance et le BIM. Nous sommes également en discussion avec la CRAMIF afin de voir comment nous pourrions travailler ensemble sur les questions d’ergonomie, de sécurité et de prévention des risques dans la conception des lieux de restauration. Nous nous intéressons aussi aux problématiques de développement durable et nous avons d’ailleurs signé la Charte Valo Resto Pro le dispositif DEEE et DEA de la filière cuisines pro.

Quels sont les projets de l’association dans le contexte post-pandémie ?

Nous espérons pouvoir à nouveau nous réunir pour avancer sur ces nombreux dossiers. Le premier rendez-vous devrait avoir lieu les 1 et 2 octobre prochain à Venise puisque chaque année l’une de nos réunions se tient hors de l’hexagone. Puis nous renouvellerons en mai 2021, à priori les 6 et 7 mai, le rendez-vous du Printemps de Bourges annulé cette année.
Nous sommes convaincus que dans ce contexte post-pandémie nous avons plus que jamais un rôle à jouer au cœur des remises en question qui seront forcément à l’ordre du jour pour nos professions.

Nelly Rioux