Accueil - CHR/Collectivités - SIAL : quelles perspectives pour la restauration hors-domicile ?

SIAL : quelles perspectives pour la restauration hors-domicile ?

27 juin 2022
SIAL : quelles perspectives pour la restauration hors-domicile ?
L'édition 2022 du SIAL Paris revient du 15 au 19 octobre. Crédit : FOUCHA-MUYARD-DHERINES

Le salon mondial de l’innovation alimentaire fait son grand retour du 15 au 19 octobre à Paris. Comme à chaque édition, les tendances du moment sont étudiées. Quid de la restauration hors domicile ?

La fréquentation de la restauration hors domicile a chuté de 14% depuis 2019 mais le ticket moyen par visite a augmenté de 4%. Ces données sont issues de deux études à travers un panel de 13 pays menées par le groupe NPD présentées lors de la conférence de presse SIAL Insight, en amont du salon parisien. Alors que la restauration continue d’évoluer après les premières années Covid, le salon admet que de le secteur est toujours malmené avec des ombres au tableau.

La fast-food s’impose

L’offre de restauration rapide s’affirme et prend des places de marché, soutenue par la vente à emporter. Dans le même temps, les attentes de santé, la lutte contre le gaspillage et les approvisionnements locaux gagnent le client des restaurants, toujours plus soucieux de leur santé et leurs économies. Selon un panel de pays déjà coutumiers de ce genre de restauration*, l’étude de NPD avance que le digital a aidé à attirer un public jeune.

De plus, les créneaux de click and collect et de click and delivery, depuis maintenus, viennent confirmer une disponibilité séduisante pour les clients. À l’affirmation « J’envisage d’augmenter mes commandes de repas en ligne dans les prochains mois », les 18-34 ans répondent « oui » à 22%, à 18% pour les 35-54 ans et à 7% pour les 55 ans et plus.

Un consommateur stratège

Si la restauration rapide prend de la place, les dépenses annuelles par personnes en 2021 ont tout de même baissé de 100€ sur la moyenne des 13 pays du panel. Le Japon est en première position avec -353€, alors que les États-Unis comptent une augmentation de 32€.

Source : NPD Group – Global Restaurant
Performance (panel consommateurs CREST) 2021 comparée à 2019.

La pandémie a souligné le caractère « non-essentiel » de la restauration hors domicile et les consommateurs se sont habitués à arbitrer en sa défaveur. Face à la perte de pouvoir d’achat, ces derniers développent des stratégies diverses : réduction du nombre de repas à l’extérieur, recherche de prix bas ou réduction de l’addition avec la suppression des produits « périphériques » (boissons ou dessert).

*Allemagne, Australie, Brésil, Canada, Chine, Corée, Espagne, Etats-Unis, France, Italie, Japon, Royaume-Uni, Russie.

Plus d’informations sur le site du SIAL Paris.

Lilian Pouyaud