Accueil - CHR/Collectivités - Sirha 2021 : une édition historique mais des allées clairsemées

Sirha 2021 : une édition historique mais des allées clairsemées

1 octobre 2021
Sirha 2021 : une édition historique mais des allées clairsemées
©AlexGallosi

C’est un cru dont chacun se souviendra ! La visite d’un Président de la République mais aussi des allées plus clairsemées – et donc plus agréables à visiter – et très peu de visiteurs étrangers en dehors des équipes qui accompagnaient les chefs participants aux concours internationaux.

Aucun salon professionnel de l’hôtellerie-restauration n’a jamais eu l’honneur de recevoir un président de la République. Mais la 20ème édition de Sirha Lyon a eu ce privilège en accueillant Emmanuel Macron le 27 septembre dernier. Ce qui a permis d’oublier, un temps, la baisse sensible du nombre d’exposants et de visiteurs.

Sous les projecteurs de l’actualité

Rendez-vous compte ! Un Président de la République dans les allées de Sirha Lyon ! Du jamais vu ! Qui plus est, prenant le temps de s’arrêter, ici ou là, pour s’enthousiasmer sur les dernières innovations mises en avant en cette rentrée de septembre par les 2116 exposants (- 44% environ par rapport à 2019).
Des exposants qui ont souhaité maintenir leur présence malgré un calendrier chargé en événements professionnels pour renouer en présentiel avec les professionnels de l’hôtellerie-restauration durement touchés par la crise sanitaire. Ce que n’a pas manqué de souligner le Président de la République qui a aussi profité de l’événement pour faire plusieurs annonces : défiscalisation des pourboires payés par carte bancaire et création d’un « Clairefontaine » de la gastronomie à Lyon pour entraîner les champions français des scènes culinaires internationales. La veille, Jean Castex et Elizabeth Borne avaient aussi fait des annonces en direction du secteur : maintien du FDS (Fonds de Solidarité) pour les établissements toujours fermés administrativement jusqu’au 20 janvier prochain et aide exceptionnelle de 900 euros pour les saisonniers, les contrats-courts (extras) et certains intérimaires de la restauration pénalisés par la fermeture des bars et restaurants. Bref, le secteur a été sous les feux des projecteurs de l’actualité durant 5 jours, avec en point d’orgue la victoire du français Davy Tissot, nouveau Bocuse d’or 2021. Un podium largement mérité quand on s’intéresse de près à ce qu’il a réalisé en 5H00 avec face à lui, une très rude concurrence. Ce concours reste unique en son genre et incarne à lui seul Sirha Lyon.

On peut cependant regretter que le parcours du Président Emmanuel Macron ne soit pas passé par le Hall 5, réservé aux matériels et équipements, moins glamour que les Start-up de la Place des Lumières. Car les industriels français auraient eu bien des choses à dire à leur Président. Notamment à propos du prix des métaux qui en 12 mois s’est envolé à +62,8% (Source : indice Mecastar de la FIM) et des composants dont la pénurie pénalise l’ensemble de la filière cuisine professionnelle . Cette situation est en train de freiner dangereusement la reprise entraînant des délais hallucinants et une flambée des prix. Si les hôteliers et les restaurateurs veulent rénover leur outil de travail, il va falloir qu’ils ne soient pas pressés et ils devront payer le prix fort car les industriels ont bien du mal à répercuter en douceur ces hausses astronomiques.

Deux jours intenses, trois jours plus mornes

Comme à notre habitude, nous nous sommes davantage intéressés aux exposants du Hall 5 où se trouvait l’essentiel des nouveautés en matière d’équipements. Un hall où l’on a constaté un démarrage en trombe les jeudi et vendredi, avec des visiteurs « de grande qualité« , beaucoup de grands donneurs d’ordre, de nombreux bureaux d’études, des installateurs venus avec des équipes complètes… Mais pour les entreprises françaises qui réalisent une part conséquente de leur chiffre d’affaires à l’export, la déception venait du fait de l’absence de visiteurs internationaux. « J’espérais en voir au moins quelques-uns » nous a confié l’un des dirigeant d’une entreprise française spécialisée en petit matériel de préparation. « Tant pis, je les verrais peut-être sur Restaurant Show à Londres » a-t-il ajouté, cet événement ouvrant ses portes le jour de la fermeture de Sirha Lyon.
Durant le week-end mais aussi lors de la visite présidentielle, les visiteurs se sont raréfiés. Il faut dire que les accès à Eurexpo avaient été limités en raison de la venue du Président (le Tram 5 qui dessert le Parc des Expositions s’arrêtait à 30 mn à pied de l’entrée principale !).
Pour finir, les organisateurs ont annoncé le score : 149 100 personnes (-34% environ par rapport à 2019). Un chiffre qui reste malgré tout une belle performance en cette période de redémarrage et qui a fait dire à Olivier Ginon, Président de GL events : « nous ne sommes pas loin des 150 000 professionnels, ce qui est remarquable en sortie de crise. D’autant qu’il s’agit avant tout d’un visitorat qualifié et qualitatif, venu pour retrouver ses fournisseurs après des mois d’interactions rendues impossibles par le Covid-19. Le Sirha 2021 a bien été l’édition résiliente que le FoodService attendait ».

En 2023, le Sirha Lyon reprendra sa place en janvier et se tiendra du 27 au 31 janvier !

Au fil des stands les grandes tendances étaient bien présentes. On vous en livre ci-dessous quelques-unes en images ainsi que quelques temps forts de cette manifestation qui reste dans tous les cas exceptionnelle pour la profession.

Côté lavage

Des machines qui s’adaptent au « Réutilisable ». Comenda présentait Duo 5 et Duo 6 un lave-vaisselle qui accueille des casiers spécifiques pour laver les carafes (jusqu’à 16 bouteilles par cycle) et Meiko présentait son convoyeur M-iQ (il équipe les centres de lavage externalisés) qui lave par exemple les gobelets réutilisables qui sortent parfaitement secs de la machine et peuvent être immédiatement réutilisés. Quant à sa M-iClean elle accepte, elle aussi, des casiers spécialement développés pour les bouteilles

Côté cuiseur à vapeur

Hobart remet le turbo sur son inimitable cuiseur à vapeur qui devient incontournable avec la vague végétale qui déferle sur la planète. Pour le mettre en valeur l’entreprise a fait appel au Chef Thierry Marx qui en devient l’ambassadeur. Le 24 septembre il était sur le stand du fabricant pour le mettre en oeuvre devant un parterre attentif et à cette occasion le cuiseur avait endossé des couleurs particulières !

Côté Cuisine connectée

Acfri, Microlide, Rational et EPack Hygiène ont lancé sur le stand d’Acfri, le fruit d’une collaboration qui dure depuis plusieurs mois. L’ebox, la solution Cook Chill connectée car entièrement interfacée avec EPack Hygiène et Microlide. Impressionnant !

Safexis présentait de son côté Greas Tech une solution qui se connecte sur la nouvelle Kitchen Box. Démonstration bluffante avec un point laser qui détecte l’épaisseur de graisse et l’occasion de reparler des trappes de visite (Metu) obligatoires et la plupart du temps absentes des installations en cuisine…

Côté Click & Collect

Le Gafic présentait une solution sur-mesure pour le Click & Collect en collaboration avec Epta : l’Eptabrick, un système qui permet de conserver les produits à température ambiante, frais ou surgelés et qui s’installe en intérieur comme en extérieur, avec une modularité totale. Le tout avec un design réussi !

Côté piano et… refroidissement

On a aimé la symphonie de couleurs des piano Charvet ainsi que la mise en scène de belge Miikitco qui a intégré dans son dessus un Yakiniku (genre Big Green Egg) ! Malin ! Et chez Rosinox, la nouvelle gamme 900 Rosichef Signature sur un stand partagé avec Friginox où la nouvelle gamme TouchScreen 7 de cellules de refroidissement était également en bonne place.

Côté plafonds filtrants

Des solutions pour rendre les cuisines toujours plus belles avec des plafonds filtrants surdoués (qui permettent de faire de sacrés économies d’énergie) et colorés et/ou illuminés par leds d’Alvène et de France Air (stand où trônait aussi un superbe Maestro de chez Bonnet Grande Cuisine)

Côté distribution

Le convoyeur à plateau encastré de Validex (avec Arcométal) et un partenariat avec la start-up KikLeo qui est capable de reconnaître (grâce à une caméra super intelligente) la quantité de déchets laissés sur le plateau.

Et aussi…

Guillaume Gomez, ambassadeur de la gastronomie française à l’étranger avec Marie-Odile Fondeur, Directrice Générale de Sirha Food, lors de l’inauguration

La Commission Cuisine du Snefcca organisait une réunion avec toute la filière de la cuisine professionnelle – Lire notre article ICI

Le GIF et son président, Jean-Bernard Labruquère

Codigel avec Laurent Sibille et son équipe marketing de choc,

 

Nelly Rioux