Accueil - CHR/Collectivités - Sirha Green : une première édition très prometteuse !

Sirha Green : une première édition très prometteuse !

23 juin 2018
Sirha Green : une première édition très prometteuse !

Durant 3 jours – du 17 au 19 juin dernier – Lyon Eurexpo s’est habillé en vert pour accueillir le Sirha Green et célébrer le Foodservice responsable. Cette première édition laisse entrevoir de belles perspectives pour le futur.

Malgré une commercialisation tardive – qui a pris de nombreux exposants potentiels au dépourvu-, le Sirha Green a réussi son pari avec une première édition particulièrement réussie. Les équipes du pôle FoodService de GL Event sont parvenus à insuffler à cet événement l’efficacité et la convivialité qui caractérisent généralement leurs événements. Si le dimanche et le mardi ont été moins fréquentés que le lundi, visiteurs et exposants ont été convaincu du bien fondé de ce nouveau rendez-vous.
Durant trois jours, les acteurs de la restauration responsable se sont retrouvés dans le Hall 4 d’Eurexpo pour partager et échanger sur les nouveaux enjeux du développement durable auxquels la restauration, sous toutes ses formes, doit faire face.

Des exposants très satisfaits

Présents sur des stands de petits formats ou mutualisés pour présenter une offre globale, les exposants ont su cibler leurs offres avec des solutions très innovantes. Pour Xavier Pellet, directeur général de Behring, partenaire avec la Craft Water de la Table Green, le constat est plus que positif : « le lancement de la Craft Water a eu un très bel écho sur le salon avec des contacts très variés allant du corner restauration en grande surface aux nouvelles chaines de restauration rapide. Des food courts, des food trucks et même des exploitants de restauration en hôtellerie de plein air nous ont rendu visite avec des beaux projets ! Maintenant, il va falloir s’organiser pour répondre à toutes ces attentes ! ». L’enthousiasme est le même chez Enodis qui faisait stand commun avec Transgourmet et Bragard (qui présentait en avant-première sa collection Green Label : des vestes de cuisine tissées avec des matières premières naturelles et avec des boutons réalisés à partir de déchets alimentaires) : « nous avons pu mettre en avant nos solutions durables : nos fours Convotherm dont les consommations d’eau et d’électricité sont réduites de 30% par rapport à des fours traditionnels, nos solutions induction ou notre gamme froid qui fonctionne avec un fluide frigorigène « vert » tout comme notre gamme de self » confirme Françoise Blondeau, directrice marketing. Chez Hobart, Stéphane Dumias, directeur marketing, affiche aussi sa satisfaction : « l’événement s’est inscrit dans le calendrier du lancement de nos nouvelles gammes de lave-vaisselle connectés qui permettent de sortir des verres parfaitement secs en utilisant moins d’énergie ».

Sirha-Green-Photo N.Rioux
Le salon accueillait aussi un pôle Start-Up où l’on pouvait découvrir une solution innovante de traitement des biodéchets française : un équipement connecté de compactage et de séparation des erreurs de tri, capable de réduire le volume de biodéchets par 3, sans ajout d’eau et à très faible consommation électrique (Axibio). Chez Metro, la Greedy Station attirait beaucoup de visiteurs. Conçue par une Start-Up grenobloise, l’appareil trie à la fois le carton, le plastique, les papiers, les métaux et le verre… et peut déshydrater les biodéchets.

Sirha-Green-Photo N.Rioux Sirha-Green-Photo N.Rioux

Côté gaspillage, Sofinor a fait le plein avec sa table de débarrassage avec pesée intégrée, facile à nettoyer et à manipuler et particulièrement ludique pour séduire les convives et les motiver.

Sirha-Green-Photo N.Rioux

Enfin, sur la cuisine Green, il fallait s’intéresser à la solution GreenFlex qui « monitorait » en direct les consommations énergétiques des équipements vertueux utilisés par les chefs pour les démonstrations culinaires. La société propose une méthodologie inédite pour manager l’énergie en restauration collective sur une ou plusieurs cuisines. Sa promesse : faire baisser la facture énergétique et accélérer le renouvellement des équipements grâce à des solutions de financement innovantes en faveur de l’efficacité énergétique. Grâce à une plateforme digitale (GreenFlex IQ) il est possible de piloter le cycle de vie des équipements en intégrant le coût complet des appareils et leur impact environnemental en fonction de leur usage.

Des visiteurs en quête de solutions

La qualité des profils visiteurs a été remarquée. Des responsables DD de grandes chaînes hôtelières et de restauration avaient même bravé les grèves SNCF pour venir à Lyon. « Nous avons vu beaucoup de porteurs de projets, des profils plutôt jeunes… », constataient Eric Nardin et Elizabeth Derancourt, co-fondateurs de My Simul’ Restauration, le 1er jeu d’apprentissage digital dédié à la lutte contre le gaspillage alimentaire en restauration. Côté collectivités, des acheteurs de SRC en quête de produits innovants et de filières de distribution, ont été vu arpentant les allées. Fidèles aux rendez-vous Sirha, les adhérents du réseau Restau’Co avaient également répondu présents, d’autant que l’organisation avait profité de l’événement pour tenir son Assemblée générale. A cette occasion, Eric Lepêcheur, président et Marie-Cécile Rollin, Directrice Générale, ont confirmé la tenue du 1er World Catering Forum le 13 novembre prochain à EquipHotel à Paris ainsi que la date de la prochaine édition du salon Restau’Co, le 17 avril 2019.
Cinov Restauconcepteurs tenait également son AG dans les murs du salon et a réélu, malgré son absence, Bruno Dettwiller à la tête de l’organisation. En revanche, elle a retiré son soutien à l’association Ireco qui avait créé la formation ACIR pour former les acteurs de la conception et de la réalisation des cuisines professionnelles. En effet, Cinov Restauconcepteur et le Fafiec (l’OPCA qui finance la formation) auraient retenu l’IPTIC, l’organisme de formation professionnelle de la branche de l’ingénierie, du numérique et du conseil, pour reprendre ce CQP que la filière Grande Cuisine plébiscite depuis de nombreuses années. « Cette décision a été brutale, indélicate et prise avec des arguments qui ne tiennent pas…» a déploré Jean-Claude Luyé, président d’IRECO qui craint que le CQP ACIR (Assistant concepteur en ingénierie de restauration) ne soit dévoyé et ne parvienne pas à garder son originalité. L’avenir dira ce qu’il adviendra.

Et en attendant, Sirha Green donne rendez-vous à tous les acteurs du foodservice responsable en janvier 2020 pour une 2ème édition !
NR

Sirha Green en chiffres

– 5 694 visiteurs AVEC  plus de 50% de décideurs
– 219 exposants et marques
– 1 000 couverts sur la Table Green
– 1 130 kg de biodéchets récoltés par l’association Aremacs (pour compostage, lombricompostage et associations caritatives)

Lire aussi : Sirha Green : retour en images

Crédit Photos : ©Sirha-Green- Diph_Photography – ©N.Rioux

 

 

Nelly Rioux