Accueil - CHR/Collectivités - Syneg : Les ventes bondissent sur fond d’inflation des coûts et de délais de livraison rallongés

Syneg : Les ventes bondissent sur fond d’inflation des coûts et de délais de livraison rallongés

25 octobre 2021
Syneg : Les ventes bondissent sur fond d’inflation des coûts et de délais de livraison rallongés

Malgré une hausse record des coûts de production et allongement des délais de livraison, la vente d’équipements de restauration professionnelle au premier semestre 2021 renoue avec le niveau de 2019. Explications.

En France comme à l’étranger, les ventes globales d’équipements de cuisines professionnels ont progressé de 36 % au premier semestre 2021 par rapport à l’année passée. En douze mois, PROMOCUISINES/SYNEG relève une hausse de 58 % pour l’ensemble des métaux. Ces chiffres, communiqués par l’Observatoire PROMOCUISINES/SYNEG témoignent d’une bonne santé économique du secteur malgré un caractère atypique : la hausse record des coûts de production et d’allongement des délais de livraison.

Ventes et production à la hausse

Lors du premier confinement au premier semestre 2020, les ventes ont chuté de 26 %. Un an plus tard, les voilà reparties à la hausse tandis que les coûts de production s’envolent eux aussi, sous l’effet des prix des matières premières, des composants, des transports et de l’énergie.

Parmi ces chiffres, celui de la vente à l’exportation (+ 34 %) est « plus lent à redémarrer » mais fait néanmoins « jeu égal » avec le rythme de reprise des livraisons sur le marché intérieur (+ 37%) avec une sensibilité plus forte d’export en zone UE.

Dans le détail, toutes les familles d’équipements progressent. C’est plus particulièrement le cas de la préparation statique (tables, armoires, rayonnages), du self, de la réfrigération et de la laverie qui surperforment la moyenne. La hausse est sensiblement moins soutenue pour le bar-caféterie (secteur client ayant redémarré le plus tardivement), la distribution différée (chariots chauffants, remise en température, matériels isothermes), qui avait déjà surperformée au premier trimestre, et la manutention (chariots, bacs gastronomes). Cuisson, préparation mécanique (coupe-légumes, mixeurs) et ventilation se situent plus ou moins autour de la moyenne semestrielle.
Communiqué PROMOCUISINES/SYNEG

Un second semestre dans la même lancée ?

Toujours le communiqué de l’Observatoire, le second semestre 2021 sera dans une lancée similaire au précédent. « En tendance précoce, les fabricants envisagent un second semestre 2021 au même niveau que le premier, dans un contexte toutefois teinté d’incertitudes sur les conditions de production et les délais de livraison dont ils invitent leurs clients à tenir compte dans la relation commerciale », déclare PROMOCUISINES/SYNEG.

Cette lancée ne se fera pas sans la blanchisserie [lave-linges, séchoirs, sécheuses-repasseuses, services et produits industriels, ndlr] qui témoigne, elle aussi, d’une bonne santé économique. Avec notamment une progression de +42% de vente en valeur au premier semestre 2021 par rapport à 2020, elles rattrapent et dépassent de +11% leur niveau du premier semestre 2019. Une croissance toutefois à nuancer, car « elle intègre les hausses de prix résultant de l’inflation des coûts de production ».

Lilian Pouyaud