Accueil - CHR/Collectivités - Vesto inaugure le premier centre de reconditionnement de matériel de restauration

Vesto inaugure le premier centre de reconditionnement de matériel de restauration

25 novembre 2021
Vesto inaugure le premier centre de reconditionnement de matériel de restauration
Financée via le principe de l'économie circulaire, Vesto souhaite « allonger la durée de vie du matériel professionnel ».

Devant le constat que chaque année, 30 000 tonnes de matériel terminent à la ferraille dans le foodservice, faute de solution, l’entreprise Vesto a décidé de créer son premier centre de reconditionnement de matériel de cuisine à Romainville (Seine-Saint-Denis).

Mardi 23 novembre, les fondateurs et dirigeants de l’entreprise Vesto présentaient leur site de reconditionnement à Romainville (Seine-Saint-Denis) et ont aussi profité pour annoncer une levée de fonds de 1,1 million d’euros auprès de Makesense Seed1, Caméléon Invest, la région Ile-de-France et de business angels.

Cette rencontre était aussi pour l’entreprise l’occasion de présenter ses chiffres annuels pour 2021 : 145 restaurateurs clients et 30 tonnes de matériel reconditionné. Depuis sa création en mai 2020, l’équipe de Vesto est passée de trois à 13 membres avec l’ambition « de révolutionner la consommation de matériel dans la restauration professionnelle ». D’ici 2022, la société espère recruter une quinzaine de membres à différents postes.

« Avec un objectif de reconditionner 10 tonnes de matériel par mois d’ici mi-2022, cet atelier représenterait à peine 1% de ce qui doit être fait en France », ont déclaré Bastien Rambard, Anne-Laurène Harmel et Wilfrid Dumas, co-fondateurs de Vesto.

La Table de Cana (Gennevilliers), Bioburger, Ventrus avec Vue ont déjà fait confiance à Vesto et la loi AGEC qui impose aux collectivités territoriales de réaliser une partie de leurs achats en reconditionné devrait aussi doper l’activité dans les mois à venir.

 

Vesto propose une garantie de 6 mois sur les appareils reconditionnés vendus sur sa plateforme mais n’assure pas le SAV, d’où son ambition de nouer des partenariats avec des installateurs, tels Le Froid Bornet ou Amitech. Pour les pièces détachées, Vesto s’appuie sur des entreprises comme EPGC pour retrouver les pièces standard dont ils ont besoin pour remettre en état les équipements.
De nombreux fabricants (Rational, Matfer-Bourgeat, Meiko…) étaient également lors de cette inauguration, preuve que ce nouveau marché organisé ne les laisse pas indifférents !

Nelly Rioux