Accueil - CHR/Collectivités, Réalisations - Eurest lance « Bienfait »… pour la restauration d’entreprise

Eurest lance « Bienfait »… pour la restauration d’entreprise

16 novembre 2017
Eurest lance « Bienfait »… pour la restauration d’entreprise

Le Global Nutrition Report publié par l’Unicef le 4 novembre dernier tombe à pic pour Eurest qui lance un nouveau concept de restauration rapide « Healthy » à l’attention de la restauration d’entreprise. Quand on lit qu’une personne sur trois serait en surpoids ou obèse, l’arrivée d’une solution mise au point en collaboration avec une naturopathe est forcément la bienvenue ! Le succès de la première unité implantée à l’Institut Pasteur à Paris confirme que les convives sont en quête de solutions qui leur permettent d’équilibrer leur prise alimentaire tout en en retirant du plaisir.
« Bienfait » est donc le dernier né des concepts de restauration alternative d’Eurest qui y met en avant une offre flexitarienne* dont les recettes ont été mises au point par la nouvelle cheffe exécutive du groupe, Céline Garcia Ochoa. Imaginée pour ses bénéfices santé et bien-être, ce nouveau concept est l’une des illustrations de la Vision 2022 d’Eurest (Lire aussi notre article : Avec « Vision 2022 », Eurest entend casser les codes de la restauration d’entreprise

L’unité de l’institut Pasteur

La première unité « Bienfait » a ouvert ses portes au mois de septembre dernier au sein de l’Institut Pasteur à Paris et prend place en face du self – lui-même ouvert en mai dernier – qui assure la production de 1200 couverts/jour. Depuis son ouverture, la zone de restauration rapide enregistre le passage de 200 individus/jour qui peuvent également s’installer à l’une des 30 places assises mise à leur disposition tout au long de la journée. En effet, c’est dès le petit-déjeuner (8H00) que le lieu fonctionne jusqu’à sa fermeture à 17H00 permettant aux convives de marquer une pause tout en travaillant s’ils le souhaitent. L’offre est entièrement réalisée sur place et le ticket moyen se situe entre 4,50 et 5 €. Chaque jour, ce sont 6 recettes de salades et de sandwichs, 1 plat du jour, deux quiches et un smoothie du jour qui sont proposés. « Nous avons mis en place une offre de saison avec une carte automne/hiver et une carte printemps/été qui tourne avec 24 salades, 24 sandwichs et 36 plats chauds par saison » indique Céline Garcia Ochoa qui a constitué une équipe dédiée à cette zone. Celle-ci œuvre également au sein de la cuisine centrale mais dans une zone de 20 m2 qui lui a été octroyée pour réaliser ses recettes. « Les achats sont également différents et ne passent pas par les mêmes circuits que ceux du self ou de la brasserie (ndlr : un autre point de restauration du site). Toutes les sources de protéines sont labellisées, les approvisionnements de proximité privilégiés et le sourcing des snacks est traité à part. 40 % des recettessont ovo-lacto-végétarienne ou végétalienne…». Sur le plan du concept, l’aménagement a été traité avec des marqueurs qui incarnent le développement durable, le bien être et la santé : beaucoup de bois, des présentations qui fleurent bon le « Fait Maison », des sacs réutilisable en toile de jute à acheter pour transporter la pause déjeuner…
« Le concept est rentable dès 150 personnes » indique Sabine Maillot, responsable Marketing Eurest, « un niveau qui va nous permettre de déployer le concept très largement en 2018 ».

*LE FLEXITARISME, QU’EST-CE QUE C’EST ?

Principe de végétaliser son alimentation sans être totalement végétalien ou végétarien. L’alimentation du flexitarien est composée principalement de fruits et légumes, de céréales, légumineuses, féculents mais aussi d’œufs, de produits laitiers, de poisson et de viande en quantité limitée (ni à chaque repas, ni tous les jours) et où les viandes blanches sont privilégiées.

 

Nelly Rioux