Accueil - CHR/Collectivités, Fournisseurs - La start-Up israélienne Goji annonce le four du futur

La start-Up israélienne Goji annonce le four du futur

La start-Up israélienne Goji annonce le four du futur

En ayant recours à une technologie unique – des ondes radios et des capteurs – la start-Up israélienne Goji s’apprête à lancer un four – ménager – dont la technologie pourrait bien, à terme, intéresser la cuisine professionnelle.
Selon ses concepteurs, le four Goji est capable de cuire en même temps et de manière parfaite, différents aliments aussi hétérogènes que des filets de saumon de différentes tailles, des petits pains, ou encore différentes sortes de légumes et de viande.

Avant

Après

L’appareil fait l’objet de près de 250 brevets et ce que l’on sait, c’est que la technologie de cuisson fonctionne avec des ondes radios mais ici, contrairement à un micro-onde, il n’y a pas de magnetron. Ce qui est un des point fort de ce four puisque selon les créateurs de Goji, un magnetron a de nombreuses limites, notamment des fréquences approximatives qui ont tendance à se déplacer et qu’il est difficile de maîtriser. Sans parler de l’incompatibilité de certains ustensiles en métal qui réfléchissent les ondes et peuvent endommager les appareils.

Rappelons pour la petite histoire que les magnetrons étaient utilisés pendant la 2ème guerre mondiale pour faire fonctionner les radars des alliés. Ils ont ensuite été remplacés par de la Radio Frequence (RF) qui offre plus précision et de flexibilité.

L’unité de chauffe développée par Goji abrite des transmetteurs et des capteurs qui offrent une large plage de fréquences (de 2400 à 2,500 MHz contre 2 440 à 2460 pour un four micro-onde). Et le fait d’avoir ajouté des transmetteurs et des récepteurs rend l’appareil interactif et non passif comme dans le cas d’un micro-onde. Il est alors possible de collecter les ondes et de les contrôler grâce à des algorithmes sophistiqués.

Ainsi, toutes les 2 secondes, l’algorithme recalculerait l’énergie nécessaire pour cuire chaque aliment selon les paramètres indiqués par des programmes capables de prendre en compte les modifications subies par l’aliment au fur et à mesure de la cuisson et diffuserait des ondes personnalisées à l’aliment. Ainsi, non seulement le four goji serait capable de cuire rapidement les aliments mais il se substituerait aussi aux autres appareils de cuisson de la cuisine et remplacerait avantageusement un four traditionnel, un grill, un cuiseur-vapeur ou même une cocotte-minute !

C’est cet élément qui contient tout la technologie Goji

 

Par rapport à certains fours mixtes professionnels qui sont aussi capables de définir le process de cuisson en fonction d’un aliment ou d’une recette, ici, ce serait la rapidité d’exécution du programme qui ferait la différence pour un résultat identique à celui obtenu dans un four traditionnel. Rappelons que dans l’univers de la cuisine professionnelle, le four Merrychef et le four air-o-steam d’Electrolux Professionnal ont recours aux ondes pour apporter de la rapidité aux process de cuisson.

Pour prouver l’intérêt de sa technologie, l’équipe de R&D de Goji a fait une démonstration époustouflante en cuisant un saumon frais pris dans un bloc de glace en 8 minutes. Après son passage dans le four, le saumon est ressorti parfaitement cuit à l’intérieur alors que le bloc de glace restait intact ! Le four a su faire la différence entre ce qu’il fallait cuire et ce qu’il ne fallait pas chauffer !

Le four Goji va être lancé par une grande marque d’électro-ménager mais son prix risque de le destiner à quelques privilégiés puisqu’il devrait avoisiner les 5 000 €.

Plus d’infos sur : www.gojifoodsolutions.com

 

Nelly Rioux