Accueil - CHR/Collectivités - Denis Daveine, nouveau président du FCSI France

Denis Daveine, nouveau président du FCSI France

5 février 2021
Denis Daveine, nouveau président du FCSI France

Le FCSI France vient d’élire son nouveau bureau : Denis Daveine en prend la présidence.

C’est une nouvelle équipe qui prend en main la destinée du FCSI France avec des membres renouvelés dont deux  » nouvelles  » membres : Nolwenn Laroche (Directrice générale de BEGC) au collège « professionnels » et Bénédicte Compère (Directrice générale de Metos) au collège « partenaires ». Le bureau a élu Denis Daveine (Alma Consulting) en tant que Président et Nolwenn Laroche en tant que trésorière. Le bureau continuera les travaux engagés au cours de ces deux dernières années par le président sortant Paul Montégut (Restauration Conseil) .

Contacté par téléphone, Denis Daveine a accepté de nous confier en avant-première, les grandes lignes de la feuille de route qui illustrera son mandat :


« Ce sera bien entendu la continuité du travail réalisé par Paul Montégut ces dernières années. Nous souhaitons néanmoins accélérer nos prises de parole en accentuant notre communication vers les marchés pour lesquels nous travaillons. Cela passera par une communication accrue sur les réseaux sociaux et la presse papier, élargie via l’Europe (EAME) qui va créer son propre site internet et relayer nos posts/articles. Nous tenons beaucoup à cette dimension européenne qui participe à l’image de marque du FCSI. Paul Montégut restant trésorier au niveau Europe, la France reprend la place qu’elle mérite au Board Europe avec dorénavant 2 voix, ce qui n’était plus le cas depuis 2017.
En interne, nous avons aussi besoin de nous réunir pour échanger avec nos collègues et nos partenaires. C’est pourquoi nous allons généraliser les webinars internes sur des sujets stratégiques pour nos métiers, à l’instar de celui que nous avons organisé le 15 janvier dernier sur le thème de la communication et de la connectivité en cuisine professionnelle. Nous avions réuni des acteurs très avancés dans ce domaine tels Olivier Deloison (Rational Connected Cooking), Pierre Robert (SN Microlide), Philippe Mang (Safexis Europe) et Jean-Christophe Bailly (RSW). A cette occasion nous avons largement évoqué l’une de nos préoccupations, à savoir, l’absence de concertation sur les protocoles de communication inter-équipements. Il y a quelques belles initiatives mais il y a encore beaucoup de fabricants qui sont à la traîne… C’est dommage car l’avenir de cette connectivité est en jeu et nous avons besoin de proposer des solutions innovantes à nos clients dans ce domaine.

Un autre sujet nous tient particulièrement à cœur, c’est la formation. Je souhaite là encore que nous puissions enfin trouver des solutions pour former des jeunes à nos métiers. Depuis qu’IRECO n’existe plus, il y a une réelle carence et c’est très dangereux pour notre profession qui a besoin de ressources humaines compétentes. J’ai rendez-vous prochainement avec l’ISTHIA à Toulouse pour avancer avec eux sur le projet d’une nouvelle formation d’ingénierie, une alternative au Master auquel l’école prépare. Nous aurons l’occasion de vous en reparler.

Deux autres dossiers sont à l’ordre du jour en 2021 : la poursuite d’un partenariat avec EquipHotel et ses autres salons. La situation sanitaire a bloqué tous les projets sur lesquels nous avions travaillé, les Design Awards notamment, mais ce n’est que partie remise dès que les événements reprendront du service. En 2021, il y aura aussi, normalement, HOST à Milan où nous serons représentés via l’Europe qui a un partenariat historique avec les organisateurs. Enfin, la Conférence FCSI EAME à Chantilly devrait avoir lieu après l’été et sera, pour la 1ère fois, « compensée carbone »…  Une grande première qui souligne aussi notre engagement en faveur des projets durables… ».

Propos recueillis par

Nelly Rioux