Accueil - CHR/Collectivités - FuturO’Chef 2022 : les retrouvailles de la famille EuroChef

FuturO’Chef 2022 : les retrouvailles de la famille EuroChef

24 avril 2022
FuturO’Chef 2022 : les retrouvailles de la famille EuroChef
De gauche à droite : , Gilbert Bourguignon, la voix de Marseille et l'animateur de ces 3 jours de Convention, Olivier Béguier et Thierry Sabatier, lors du lancement de la Convention

FuturOChef 2022 vient de fermer ses portes à Marseille. Ce rendez-vous était placé sous le signe des retrouvailles et de la convivialité pour cette grande famille d’installateurs -composée de 56 membres – et de leurs 120 fournisseurs référencés.

Après Poitiers en 2016 et Nantes en 2018, le réseau EurChef avait été obligé d’organiser sa dernière convention dans un format 100% digital en raison de la pandémie. D’où le succès de cette nouvelle convention où les associés du réseau et leurs équipes ont enfin pu s’embrasser ou se serrer la main ! L’événement a accueilli 450 personnes.

Toute l’équipe d’EuroChef – 25 personnes managées par Katia Negri, Directrice Générale opérationnelle -, aidée par les équipes du marseillais Thierry Sabatier (MGC Grandes cuisines), avait organisé les choses en grand. La convention, qui s’est déroulée sur 3 jours, se tenait sur le Parc des expositions du Parc Chanot à Marseille où 120 fournisseurs exposaient leurs nouveautés, heureux de faire partie du nouveau référencement .

Durant 3 jours, la voix de Marseille, Gilbert Bourguignon, a animé soirées et visite du salon où les entreprises accompagnées de leurs équipes – des groupes de 8 personnes- avaient 10 mn pour se présenter, échanger autour des produits et des services qui leur étaient présentés.

Un réseau à la santé d’acier

FuturO’Chef 2022 a aussi été l’occasion pour le président Olivier Béguier de réaffirmer la bonne santé de ce groupement qui a terminé l’année avec des chiffres exceptionnels : 95 millions d’euros d’achat en 2021, 25 millions d’euros de chiffre d’affaires pour la SAS Eurochef et près de 19 millions d’euros générés par la division grands compte déployée il y a à peine 3 ans et gérée par trois figures du réseau : Alain Bonnot, Christophe Boucaud et Alain Baradat. Quelques grands noms de la restauration commerciale et collective lui font désormais confiance, tels l’UGAP, l’Économat des armées, le groupe Bertrand pour l’ensemble de ses enseignes ou encore le groupe Le Duff pour n’en citer que quelques-uns. Cette réussite, Olivier Béguier l’explique très simplement : « nous avons monté le modèle économique qui manquait dans notre profession, en mettant au centre l’humain et les compétences ». Car si la division performe là où chez d’autres groupements elle végète, c’est « parce qu’il y a entre les membres du réseau une solidarité et une entre-aide pour aller jusqu’au bout des affaires, tenir les délais, apporter un outil de travail qui fonctionne et être capable de le dépanner correctement et rapidement » souligne Vincent Bretonnière, Directeur Général délégué, à la tête de Dima à Lyon avec son frère Yann et membre du CODIR.

L’équipe Grands Comptes représentée par (de gauche à droite) : Christophe Boucaud, Alain Bonnot et Alain Baradat

Côté chiffres et perspectives : « Le premier trimestre 2022 laisse augurer une nouvelle année exceptionnelle, puisque nous avons d’ores et déjà un carnet de commande de près de 14 millions d’euros. Et ce, malgré les hausses de prix plurielles sur les équipements et sur les matières » a indiqué le Président qui affiche un optimisme à toute épreuve. « Nos clients servent à manger et après la période que nous venons de vivre, la clientèle est au rendez-vous et a même tendance à dépenser plus. La restauration d’entreprise souffre mais nous avons justement de nouvelles solutions à lui proposer pour l’accompagner dans sa mutation. Seule la pénurie de main d’œuvre est très inquiétante, mais elle l’est aussi pour nos professions, et pourrait freiner cette relance ». Il dit aussi regretter de n’avoir pas réussi à fédérer l’ensemble des groupements d’installateurs pour lancer une grande campagne de communication nationale, avec pourquoi pas des spots télé, pour attirer l’attention des jeunes sur l’univers de la cuisine professionnelle et leur donner envie de rejoindre cette profession. « Il va falloir prendre nos responsabilités car cette pénurie de main d’œuvre est dangereuse, alors que nous faisons un métier passionnant et rémunérateur » a-t-il insisté.

Concernant le manque de disponibilité des équipements, Vincent Bretonnière est lui aussi serein : « nous avons la chance d’avoir des entreprises solides et pérennes dans notre réseau. Nous avons eu une période de flottement mais nous avons maintenant pris les mesures qui s’imposaient et nous avons reconstitué nos stocks. Normalement nous sommes capables de livrer jusqu’à la fin de l’année ! Certains de nos fournisseurs avec lesquels nous avons des partenariats très forts – N.D.L.R notamment avec Rational dont EuroChef génère 30% du chiffre d’affaires en France – ont joué le jeu en nous donnant la priorité. Nous sommes capables de fournir nos clients, peut-être pas avec toutes les options souhaitées, mais dans le contexte actuel, ils sont compréhensifs et souhaitent simplement être en mesure de travailler ». Vincent Bretonnière, également en charge du référencement fournisseurs avec Christophe Marchal (Norm’Cuisine), souligne que le réseau a absorbé les hausses de prix. « Nous avons bien compris que nos fournisseurs se trouvaient dans une situation inédite. Nos contrats mentionnent une clause de révision des prix ne pouvant pas excéder 2%. Il est évident que dans le contexte actuel c’est intenable. Une fois de plus nous avons joué la carte de la solidarité, une valeur qui fait partie de l’ADN d’EuroChef car nous sommes conscients que toute la chaîne peut être impactée si un maillon saute. Depuis juin 2021, nous avons dû répercuter des hausses moyennes d’environ 20% ».

Frédéric Jaunault, MOF Fruits et Légumes avec Katia Négri, Directrice Générale Opérationnelle de la SAS EuroChef, sur l’espace Santé du réseau durant la Convention

Le 16 juin prochain, l’Assemblée Générale se tiendra sous le signe de nouvelles élections puisque Frédéric Estrade (Equip’Froid) et Olivier Piraud (Equip’service/Sodimapro) ne se représentent pas au CODIR. Le réseau sera présent sur les salons Santé Expo Space, un secteur sur lequel Eurochef ne ménage pas ses efforts en mettant en place un partenariat avec Frédéric Jaunault, MOF Fruits & Légumes, pour proposer des formations au mieux manger pour le grand âge avec des solutions techniques qui peuvent être proposées en EHPAD pour améliorer la qualité de la restauration.

Enfin, on pourra retrouver EuroChef sur EquipHotel à Paris en novembre et début 2023 au Sirha à Lyon. La prochaine convention aura lieu en 2024.

Award d’honneur décerné à Philippe Lebot, Directeur Général Fagor Professional France qui part en retraite le 30/04/2022.

L’émotion était perceptible dans la voix d’Olivier Béguier lors de la remise de cet Award : « J’ai rencontré Philippe Lebot quand j’ai démarré ma carrière en 1989. Depuis, nos chemins ne se sont jamais séparés et c’est pour saluer son humanité et sa loyauté que je souhaitais lui décerner cet Award » a-t-il dit. De son côté Philippe Lebot qui avait retardé d’un mois son départ en retraite pour être présent à cet événement a été très touché par cette marque de respect et d’amitié : « ce sont les valeurs humaines qui ont toujours été mon carburant et je suis heureux qu’il m’ait emmené jusqu’au bout de ma carrière ». Des déclarations applaudies par l’assemblée avec même pour pour certains quelques larmes tant le charisme de Philippe Lebot a marqué les esprits d’un grand nombre de professionnels. C’est désormais Michel Amision qui prend la suite de Philippe Lebot aux commandes de Fagor Professional France.

Lire aussi notre article sur la Remise des Awards EuroChef

Nelly Rioux